•  

     

    Chose promise...

     

    Souvenez-vous...

     

    ...de ce billet publié il y a 5 mois, dans lequel je vous présentais avec amertume le classeur nommé Jean-Félix, créé il y a maintenant plus d'un an. Dans ce classeur s'accumulait résultats et factures d'examens... Monitoring ovulatoire, échographies, pds à gogo, IRM pelvienne, hystérosalpingographie... De longs mois de questions, de stress et d'incertitudes. De longs mois à chercher pourquoi Jean-Félix ne s'était pas encore accroché. Le tout rassemblé dans un classeur.

    A cette époque, j'entrais peu à peu dans une profonde remise en question.

    Jusque là, et bien avant même l'arrêt de la pilule, devenir mère était une évidence. Tomber enceinte n'était qu'une formalité que j'allais accomplir rapidement et sans encombres. Certes je savais que parfois, la vie rendait les choses plus difficiles pour certains couples, mais je n'avais jamais (voulu?) envisager que, pour nous aussi, le chemin pourrait être long et semé d'embûches. L'infertilité et les difficultés étaient réservés aux autres, pas à nous.

    Et pourtant, au fil des mois, j'ai dû me rendre à l'évidence ; je faisais partie des femmes pour qui tomber enceinte allait prendre du temps. Ma petite vie rangée, organisée, relativement sereine et joyeuse, s'est progressivement transformée en un long chemin biscornu au fil duquel je trouvais derrière chaque tournant un nouveau point d'interrogation.

    Mon seul et unique objectif est devenu de comprendre pourquoi, de savoir si oui, et surtout quand allait arriver mon tour. Plus rien d'autre n'avait d'importance que mon but : devenir maman. Plus rien ne me rendait joyeuse. Plus aucun événement n'était attendu avec impatience, excepté le prochain examen et ses résultats. Ma vie était devenue triste et morne. Faire bonne figure faisait partie de mon quotidien.

    Aujourd'hui, quand je repense à ces longs mois, mon estomac se tord et mon cœur se serre encore. Et pourtant, Dieu sait que mon parcours est loin d'être le pire. Très loin même.

    Mais ce parcours est le mien. Et malgré la peine et la douleur que celui-ci a engendré, il m'aura appris qu'il y a certaines choses sur lesquelles nous n'avons aucun contrôle et que, parfois, seule la patience est de mise.

    Je pense alors aux autres. Celles qui attendent toujours. Celles pour qui le parcours est encore plus dur et plus long. Et je ne peux que compatir à cette douloureuse épreuve, car j'ai touché du doigt la noirceur de ce puits qui semble sans fin et dans lequel elles sont plongées jusqu'au cou.

    Aujourd'hui, j'ai rajouté un cœur sur mon classeur Jean-Félix, comme promis. Parce qu'aujourd'hui je suis sortie du puits. Je respire, je souris et je revis. Et j'ai hâte de pouvoir voir ce cœur sur le classeur de toutes celles qui attendent encore.

     


    1 commentaire
  • 15 SA

     

     

    La 15ème semaine d’aménorrhée a débuté, et avec elle un petit ventre qui commence à se voir dès le lever (un grand pas puisque jusqu'alors je me réveillais avec un ventre à la Kate Moss).

    Pourtant, toujours aucun gramme supplémentaire ne s'affiche sur la balance.

    Et ce n'est pourtant pas faute de m'empiffrer... 

    Aucune importance. Je sens mon utérus grossir. C'est donc que Jean-Félix grandit.

    Et c'est bien là l'essentiel.

    Je n'ai qu'une hâte : le sentir gigoter!


    3 commentaires
  • La chambre de Jean-Félix

     

     

    Dans cette troisième chambre de notre appartement, future chambre de Jean-Félix donc, vous trouverez :

     

    - Un sèche-linge où pendouille la moitié du mois un amas de fringues (mouillées ou sèches, c'est selon)

    - Une armoire à chaussures (composée exclusivement de mes bottes et escarpins).

    - Une seconde armoire à chaussures (vide - et qui ne demande qu'à se remplir).

    - Un lit pliant extrêmement inconfortable réservé à ma belle-mère quand elle débarque de son Poitou natal (non, ce n'est pas fait exprès pour qu'elle reparte plus vite).

    - Une boite à outils offerte par mon père pour l'anniversaire du Chéri (ai-je besoin de préciser que mon père est un éternel optimiste?).

    - Des mannes à linge (vides ou remplies, c'est selon).

    - Un fer à repasser (utilisé uniquement par notre femme de ménage).

    - Des sacs en plastique débordant de cintres, vêtements trop grands/trop petits, de jouets abandonnés et autres accessoires que je n'ai pas pris la peine de mettre aux ordures.

    - Une valise (vide? Faudrait que je vérifie...).

    - Une mallette de poker (ouverte pour la dernière fois il y a 11 ans).

    - 3 couettes et 6 oreillers (ne me demandez pas pourquoi j'en possède autant - je n'ai pourtant pas 6 lits)

     

    Et dire qu'il y a moins de 8 mois, lors de notre emménagement, j'ai dit au Chéri "Il est hors de question que cette pièce devienne un dépotoir où l'on amasse des trucs qui servent à rien ou qu'on ne sait pas où mettre! Cette pièce doit rester vide pour Jean-Félix!".

    Bon ben.. Raté...

    Avant de penser à aménager un petit nid douillet pour notre Jean-Félix, il va d'abord falloir que l'on que je (non je ne suis pas pessimiste mais réaliste concernant les capacités de rangement du Chéri) réalise un grand tri (ce qui signifie également un tri dans notre cave de 2m² pleine à craquer histoire de faire de la place pour tout ce qui est entassé actuellement dans la chambre de JF).

    Bref, vous l'aurez compris, du boulot y en a.

    Et ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre...

     


    3 commentaires
  •  

    4 SA (et sa barre rose)

    Hermione Harry Potter animated GIF

     

     5 SA

    Hindsight Hindsight Vh1 animated GIF

     

     

     6 SA

    Cat Kitten animated GIF

     

    7 SA

    Leaf Sleepy animated GIF

     

    7 SA (toujours - et sans le verre d'alcool)

    Sick Vomiting animated GIF

     

    8 SA

    Realitytvgifs Rhonj animated GIF

     

     

    11 SA

    Brooklyn Nine Nine Amy Santiago animated GIF

     

    12 SA : Echo

    Jane The Virgin 2x01 animated GIF

     

    12 SA : Après l'écho

    Woman Freak animated GIF


    2 commentaires
  • Bidou à 13 SA... Ca pousse!

     

     

    13 SA il y a 2 jours, et voici le bidou d'hier soir.

    Comme depuis un bon mois maintenant, il pousse durant la journée, mais est toujours aussi plat le matin.

    Si quelqu'un a l'explication de cet étrange phénomène, je suis preneuse car, vous en conviendrez, il est totalement impossible que Jean-Félix rapetisse durant la nuit !

     

     

     


    4 commentaires