• Bébé RGO et APLV : Où comment nous en sommes sortis

     

     

    Pour ceux et celles qui suivent les péripéties de la Boulette depuis sa naissance (voire avant), vous vous rappellerez très probablement des (grosses) difficultés que nous avons vécu lors ses premiers mois de vie (pour les autres, vous trouverez un condensé de ces moments horribles dans mon témoignage ici).

    Jeune maman naïve et ignare que j'étais à l'époque, je n'avais alors jamais entendu parlé du RGO (ou reflux gastro-œsophagien), et encore moins de l'allergie aux protéines de lait de vache.

    Un bébé qui hurle, qui mâchonne, qui s'étrangle, qu'on ne peut poser et qui réclame le sein toute la journée... Il m'a pourtant fallu quelques temps pour comprendre ce dont souffrait ma fille.

    Mais nous avons trouvé. Et nous sommes battus, jour après jour, afin de trouver des solutions pour la soulager.

    Des hauts, et beaucoup de bas s'en sont suivi.

    Un régime alimentaire drastique car j'allaitais... Différents traitements d'IPP afin de combattre l'acidité, une chasse aux PLV...

    Qu'en est-il aujourd'hui, plusieurs mois après ?

     

     

     

    Dur dur de repenser à ces premiers mois.

    De me replonger dans cette période qui fût extrêmement difficile à vivre pour moi.

    Je vivais dans l'angoisse permanente, dans la recherche constante de solutions pour améliorer une situation qui ne pouvait perdurer au risque de devenir complètement déprimée.

    La fatigue était devenue épuisement, avec ce bébé qui se réveillait chaque heure, chaque nuit, et ne dormait pas le jour, si ce n'est par tranches de 10 minutes, accrochée à mon sein uniquement.

    Un bébé qui hurlait en permanence, sauf quand il tétait. Que je ne pouvais poser. Jamais.

    Des espoirs d'améliorations, avec différents traitements, puis avec un régime alimentaire strict sans plv.

    Mais rien de probant. Une hospitalisation lorsqu'elle avait 2 mois. Des examens invasifs. Une dizaine de jours en enfer. Et un verdict sans appel : un reflux, mais trop léger pour provoquer des crises de telle envergure.

    Et puis, peu à peu, à partir de ses 3 mois, quelques améliorations, enfin.

    La Boulette tété un peu moins. parvient à dormir 2 heures de suite la nuit. Accepte le porte-bébé. Puis la poussette. Puis la voiture. Elle régurgite moins. Ravale moins. Pleure (un peu) moins. Elle est diversifiée à 4 mois et mange avec plaisir.

    Et ces petites choses, me font revivre, petit à petit.

    Un peu avant ses 6 mois, la Boulette accepte le biberon. Le lait de chèvre est bien toléré par son système digestif.

    Elle commence à faire de vraies siestes, dans son lit.

    Je commence à comprendre, peu à peu, que le manque de sommeil n'a pas amélioré la situation des premiers mois. La Boulette est épuisée. Et quand elle est épuisée, elle hurle.

    J'ai souvent confondu la douleur du reflux avec son besoin de sommeil. Avec un caractère déjà bien trempé aussi.

    Je continue malgré tout le traitement IPP qu'elle a depuis ses 2 mois de vie. Et son alimentation solide est 100% sans plv. Pas de beurre, pas de crème... Bref. Pas de lait de vache.

    Je suis extrêmement vigilante. Pas une trace de PLV ne rentre dans la bouche de ma fille. J'ai bien trop peur de retourner en enfer.

    Le reflux semble totalement maîtrisé. Il faut tenter d'arrêter le traitement. Mais je repousse l'échéance. Encore et encore. Jusqu'à ses 8 mois.

    Je me sens prête (enfin plus ou moins). Alors, je diminue un peu les quantités d'IPP. Puis, je ne lui donne qu'un jour sur deux.

    Je guette le moindre signe de retour du RGO. Mais rien.

    Alors, je décide d'arrêter complètement.

    Et toujours rien. Je réalise alors que le RGO a vraiment disparu. Il n'était pas maîtrisé par un quelconque traitement. Il avait juste disparu.

    Il ne me restait plus qu'une étape avant de pouvoir tourner la page.

    C'était la réintroduction des PLV.

    Là aussi, il m'a fallu du courage. J'ai beaucoup hésité à commencer.

    Mais je me suis lancée. D'abord un mini bout de biscuit bébé contenant du lait. Puis un minuscule bout de beurre dans sa panade. Puis une cuillère de yaourt au lait de vache. Puis deux.

    Là aussi, j'ai attendu. J'ai ausculté son petits corps au microscope tous les jours, à l'affût d'une rougeur, d'une diarrhée ou du retour du RGO.

    Mais rien.

    Il y à une dizaine de jours, pour la première fois de sa petite vie, à 1 an, la Boulette a bu du lait de vache.

    Elle l'a bu, tout aussi goulûment que son lait de chèvre.

    Et sans réaction.

    La Boulette n'est plus un bébé RGO ni APLV.

    La Boulette est guérie.

    Et maman est ravie...

    « La Boulette à la crècheUn 1 après... Une renaissance »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Sandrine
    Mardi 16 Mai 2017 à 14:37
    Un article plein d'espoir pour les maMans qui comme moi sont en plein dedans! J'espère tellement la même issue!
      • Mercredi 17 Mai 2017 à 08:03

        Courage Sandrine ! Et, oui, ça passe... Plus tôt ou plus tard en fonction du bébé et du degré et de la cause du RGO... Mais ça finit par passer. Même si quand on est en plein dedans le temps nous pourrait long... On se met des datelines... je me disais : allé à 3 mois son système digestif sera plus mature, ça ira mieux ! Je devais tenir jusque là.. Et ainsi de suite. je t'envoie tout mon soutien.

    2
    LC
    Mardi 16 Mai 2017 à 20:36

    Une belle victoire qui donne en effet beaucoup d'espoir! 

      • Mercredi 17 Mai 2017 à 08:04

        Comment ça se passe pour ta puce ?

    3
    Jenni
    Lundi 25 Septembre 2017 à 15:30
    Je suis en plein dedans. Je vis un cauchemar et je n'en peux vraiment plus. Est ce que quelqu'un à du temps,... pour me dire d'y croire encore.
      • Mardi 26 Septembre 2017 à 08:10

        Il faut y croire ! Ça va passer... Promis. Je sais à quel point ça peut être difficile à vivre. Epuisement, fatigue... Voir son petit souffrir comme ça c'est juste insupportable. Mais ça ira de mieux en mieux avec le temps.. Quel âge a t-il et quel est son traitement ?

    4
    D'Hondt
    Samedi 20 Janvier à 19:32

    Oui un article plein d'espoir que j'espère aussi voir arriver. Notre bébé à 5mois et a aussi aplv, RGO, oesophagite. Tu avais quoi comme traitement pour ta puce?

      • Lundi 22 Janvier à 07:36

        Bonjour ! Gaviscon et oméoprazole + régime d'éviction des Plv et dérivés (j'allaitais).

    5
    Emery Candice
    Lundi 12 Février à 03:42
    Bonjour
    Ma fille à tous es symptômes du rgo interne mais ne supportait pas Le traitement inexium je l’ai arrêté de moi même
    Je suspecte une aplv avec effets retardés mais mon pédiatre me me dit non car elle prend du poids
    Comment était la courbe de poids de votre fille ?
    Je suis désemparée désespérée déprimée de voir ma fille souffrir épuisée car elle ne dort pas
    En espaçant ses Bib de 6h il’y a du mieux donc il’y a pour moi un réel problème avec le lait

    Merci pour votre aide
      • Lundi 12 Février à 07:50

        Ma fille est née avec un petit poids, mais elle a toujours suivi sa courbe ensuite.

        Elle prenait du poids comme il fallait quoi ! L'allergie aux plv n'a pas toujours comme conséquence de casser la courbe de poids...

      • D'Hondt
        Lundi 12 Février à 15:36
        Bonjour Emery,
        Nous sommes en plein dedans et donc en pleins combats. Peut-être que cela t'aideras: ici il a 6mois et n'est que sous le lait neocate (meilleur ami des bb aplv car hypoallergénique). J'ai appris qu'un bb aplv est souvent allergique à d'autres choses telles que l'amidon de maïs (que l'on trouve dans..inexium, gaviscon entres autres!..), lactose/saccharose car peut y avoir des traces de plv. Allergie souvent aussi aux légumineuses (petits pois etc..!!) Et ici effectivement notre pédiatre allerguo réputée pour les allergies digestives lui a fais faire du mopral (même médoc que inexium) mais avec une préparation spéciale dsans amidon de maïs ni lactose dedans. Et effectivement notre bb commence à aller mieux. C'est un lourd combat et nos pédiatres ont très peu de connaissances au sujet des allergies digestives. Ne lâchez pas. Courage
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :