• Bébé RGO et épuisement maternel : Au bord du gouffre

    Bébé RGO et épuisement maternel

     

     

    Non je ne suis pas morte (quoi que).

    A l'heure où j'écris ces quelques lignes, je suis seule. Sans ma fille.

    Pour la première fois depuis 7 semaines, j'ai confié ma Boulette (c'est son nouveau surnom, car malgré le RGO, elle grossit bien) pour quelques heures.

    La culpabilité me ronge depuis que je l'ai laissée et m'empêche de fermer l'oeil (alors que c'était le but de la manœuvre).

    Mais je n'ai plus le choix. Car je suis en train de m'écrouler totalement.

    Après avoir passé plusieurs jours seule à pleurer dans mon canapé, ma fille pendue à mon sein. Après 7 semaines à la voir hurler de douleur, même en dormant. Après 7 semaines à s'accrocher à l'espoir que le nouveau traitement fonctionne. Après 7 semaines à l'avoir dans mes bras, 24h/24, à ne pas pouvoir la poser, à dormir avec elle sur mon ventre (dormir étant un grand mot). Après tout ce temps à voir ma fille souffrir sans savoir rien faire d'autre pour la soulager que de lui donner le sein...

    Je craque. Je sens que je suis au bord de la dépression.

    J'arrive au bout de mes ressources physiques (39 kilos au compteur - jamais plus de 2 heures de sommeil d'afilées quand les nuits sont bonnes) et mentales.

    A plusieurs reprises, j'ai failli pousser la porte des urgences de l'hôpital, pour demander une hospitalisation, pour elle comme pour moi.

    Mais j'ai tenu bon. Pour ma fille. Pour mon mari. Parce qu'il s'inquiète pour moi. Parce qu'il a peur que je craque et que lui se sent impuissant.

    Mais hier, je me suis sentie au bord du précipice. Un précipice dont j'aurais probablement beaucoup de mal à sortir s'il m'arrivait d'y tomber.

    J'ai alors contacté Miss Converses (rappelez-vous, la psy que j'avais consulté pour mes problèmes d'infertilité) afin d'obtenir un rdv en urgence, et j'ai fait appel à ma belle-mère pour garder un peu ma fille ce matin. 

    Je ne suis pas sûre que ces premiers appels à l'aide vont m'empêcher de sombrer. Mais en tout cas j'essaie. Je fais mon maximum pour tenir encore un peu.

    Nous avons rdv chez un pédiatre gastro-entérologue demain (notre pédiatre ne sachant plus quel traitement donner à ma fille pour la soulager, il nous a conseillé un confrère).

    Je m'attends à des examens invasifs. Je m'attends à ce que la route soit encore longue. Je ne m'attends plus à un traitement miracle.

    Mais j'espère un moment de répit. Quelques jours, mêmes quelques heures seront les bienvenues.

    Car je n'arrive plus à supporter cette souffrance. Je regarde ma fille et je vois son reflux. J'ai peur pour elle. Je commence à angoisser d'être seule avec elle. A devoir gérer tout cela seule ou presque, comme je le fais depuis sa naissance.

    Je continue malgré tout le régime d'éviction APLV même si celui-ci puise dans mes dernières réserves. Je me suis rendue compte, après une semaine à ne manger que des pâtes et du poulet, que ma pilule progestative contenait du lactose. Je me suis écroulée. J'ai mis ma pilule dans un coin, et je continue. Je ferais n'importe quoi pour que sa souffrance cesse enfin.

    Je vais maintenant aller retrouver ma fille. Revenir dans mon appartement qui commence à me sortir par les yeux. Ma prison. Ma cage dont je n'ose plus sortir de peur que les hurlements reprennent.

    Je tiens debout car malgré tout, à certains moments, une bouffée d'espoir m'envahit. Les choses vont forcément s'arranger un jour ou l'autre. Mais d'ici là, je dois continuer à vivre ce cauchemar. A être présente pour ma fille qui en a cruellement besoin et qui n'est responsable de rien.

    Tomber enceinte a été un combat.

    Ma grossesse et son épisode MAP ont été un combat.

    Mais ce RGO est le plus gros combat auquel je n'ai jamais été confrontée.

    J'ai gagné les deux premiers.

    Et je compte bien gagner le dernier.

     

     

    « Des hauts et beaucoup de basPas à pas »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    meaphilo
    Mercredi 22 Juin 2016 à 18:03

    Courage à toiiii !!!! ça va aller, vraiment !! Je sais que c'est facile à dire, mais vraiment ! Je ne suis pas encore maman (j'ai connu ton blog en faisant des recherches sur l'infertilité hé hé !! je suis en plein dans ton 1er combat :) mais par contre j'ai donné un coup de main à 2 amies qui craquaient les 2 premiers mois !! tu n'es pas la seule ! Quand son bébé avait 3 semaines (3 semaines hurlantes !!) je suis allée chez ma meilleure amie et là ... Elle en pleurs qui me dit qu'elle a envie de le jeter par la fenêtre, qu'elle a l'impression d'avoir fait la pire bêtise de sa vie, etc. et ... un trou dans le mur : c'est son mari qui a donné un coup d'épuisement et d'impuissance devant la souffrance de leur fils. Et puis ... 24 décembre, il avait (oui je sais c'est pas encourageant ... ) presque 3 mois et là magnifique cadeau de noël : une NUIT entière, pas de pleurs la journée !!! Il y a quelques rechutes (quelques jours moins simples) et depuis c'est le bonheur ! ils pensent même à un deuxième alors qu'aux premières semaines ils disaient : PLUS JAMAIS !! Donc vraiment, ça va aller !!!!!! Je suis allée chez elle pour prendre un peu le relais, et j'avais fait pareil pour une autre amie. J'imagine que c'est très dur, mais il n'y a pas à culpabiliser du tout !! En plus, étant de l'autre côté, les pleurs sont beaucoup moins stressant quand on n'est pas la maman ... je promenais leurs petits pendant des heures, le temps qu'elles se reposent  ... un peu ! Ces mamans là sont aujourd'hui, ravie, épanouies comme tu seras bientôt !! Mais je me rappelle très bien d'avoir eu ma meilleure amie en larmes, effondrée et impuissante devant son petit bout !! Courage, vraiment !!! 

    2
    Eva
    Mercredi 22 Juin 2016 à 20:05

    C'est dur ma pauvre, mais tu as fais exactement ce qu'il fallait: demander de l'aide! Tu n'as que de bons réflexes depuis que tu es maman, tu fais vraiment TOUT pour qu'elle aille mieux, pour que vous alliez mieux, et ça va payer! Promis, juré, craché! Je sais que c'est facile à dire d'autant plus que je n'ai pas vécu ce que tu vis (dans de moindres mesures, des coliques très violentes avec Angie, des nuits entières, elle qui hurle, moi qui pleure, d'impuissance, de fatigue...) mais c'est vrai! Un jour, bientôt je l'espère, ça ira mieux, Tess sera apaisée.

    En attendant, essaies si tu peux, de refaire appel à ta belle-mère, ne serait-ce que pour dormir quelques heures, ou profiter du silence (je suis mère ET prof, je ne profite que rarement du silence, c'est précieux, crois-moi!).

    Bon courage, tu tiens le bon bout!

    Et n'oublie pas que tu es une maman qui déchire...

    3
    Mercredi 22 Juin 2016 à 20:23
    Merci les filles. Ce qui me déprime c'est aussi de voir certains témoignages de mère dont lez bébés rgo continuent à avoir des problèmes jusqu'à l'âge de la marche.. Des mères qui doivent arrêter de bosser pour s'occuper de leur petit bout.. Chaque enfant est différent certes mais Tess n'a que 7 semaines et savoir que ça peut durer jusqu'à 13/14 mois ça me tue..
      • stephanie
        Jeudi 23 Juin 2016 à 10:35

        Coucou Maman!

        Comme ce n'est pas facile les bb RGO ... ni pour eux qui souffrent (suffit de voir comment on a mal avec le brulant!!) ni pour les mamans!!

        Je ne sais pas si tu as déjà consulté un pédiatre gastro? ou éventuellement un ostéopathe spécialisé pour Bb? Qq fois, ça fonctionne, en plus du traitement et des "lit incliné", pas de produits laitiers pour la maman, etc...

        Sinon, il y a des forum ou des mamans partagent leur expérience, ce qui peut aider aussi!

        Rhoo ma belle, en tout cas, tu as eu le bon réflexe, tu as confié ta princesse pour que tu puisses prendre un peu de repos! Ca c'est top, tu es à l'écoute de ta fille, à l'écoute de ton corps et de ton esprit! Tu es raisonnable donc et raisonnée!! Tu es une bonne Maman!

        Courage à vous 3!!!

    4
    Jeudi 23 Juin 2016 à 19:23

    Reconnaitre qu'on est au bord du gouffre est la meilleure façon de ne pas y sombrer. Tu as pris la bonne décision, le plus dur est pour toi de ne pas culpabiliser...

    Mais dis-toi qu'avoir une maman exténuée ne l'aidera en rien...

    La route est encore bien longue effectivement mais à chaque jour suffit sa peine, et chaque micro victoire est une fin en soi!

     

    Courage à vous deux, et n'hésite pas à te remplumer un peu! 

    5
    Macat
    Vendredi 24 Juin 2016 à 10:59
    Je ne sais pas quoi dire... je me retrouve dans tes sentiments émotions... ma petite Ellie a 6 mois. Elle va 'un peu' mieux. Les 4 premiers mois j'ai tout mène de front. Ma grande pas scolarisé. Les nuits a dormir maxi 15 min d'affilé... et vers 4 mois j'ai pété un boulons.il y avait des hauts avec des deux d'affiles dans les bras moi assise. L'arrêt des plv marche un peu au bout de 3 semaines j'ai vu le plein effet. J'ai arrêté aussi lait de brebis et chèvre
    ... elle est mieux aussi on a changé le traitement qui marche mieux: Azantac je sais pas ce que tu ad essayé? J'espère que ton rdv avec gastro n'apportera des idées et que tu
    Tu ne tomberas pas sur l' incompétent de service sur lequel je suis tombée me disant : mais un bébé ça pleure. Puis franchement si vous la garder dans lrs bras, pourquoi dormir dans son lit... t'quasi réécrit texto sur la lettre de compte rendu ... ici on a trouvé une organisation vivable... c'est à dire mon mari la gère de 20h à 00h maintenant même si je l'allaite il me l'a donné que si vraiment elle veut téter ( mais ici la réduction des tétés nocturnes permet d'avoir de meilleur nuit... donc toutes les trois heures maxi pour les tetes de nuit et à volonté la journée. Avec ce système quand elle va 'bien' après 3h sans tété elle dort 2 à 3h... depuis 1 mois environ... Je lui donne le sein assise puis je l'a garde une demi heure droit souvent vers 2-3h matin puis la réveil tout les 20 à 45 min en général ( ça c'est quand ça va...)
    . Ca me permet de dormir à 6h... je me couche vers 22h au plus tard du coup... au début c'est dur de laisser son bébé meme a son papa... mais faut savoir déléguer pour avancer. Moi ce qui m'a motivée c'est quand j'ai cru que j'allais balancer les deux par la fenêtre... non mais j'y ai songe sérieusement... je l'aurai jamais fait mais rien que d'y avoir penser... j'en suis malade. La grande à senti tout le stresse l'angoisse. Sa's compter les pleures incessant.... ça a mis la maison en stresse.... des fois uand j'en peux plus. quand le papa rentre il sort avec les deux 1h le temps d'un bain pour moi... une fois tout les 15j-3semaine.

    Pour les repas je me mets la pression car y'a ma grande quand même mausbjebfaisndes truc très rapide...bet moi qui adore cuisiner les 4 premiers mois c'était beaucoup de conserve de légume accompagné de riz , patate, pâte...

    Le RGO c'est l'enfer pour bébé pour maman pour papa. Il fut vraiment s'accrocher, beaucoup communiqué.
    On était prépare ici. BB1 qRGO aussi... (soit disant c'ezt pas héréditaire mais bon mon mari, et mes deux enfants ont cet cochonneries... pr contre BB1 même si on a mis un moment à lui donner un traitement quand elle a eu avec l'arrêt des plv ça aller bcp bcp mieux! La c'est l'enfer avec bébé deux. Courage
    6
    Barbara
    Samedi 25 Juin 2016 à 11:43
    Oh la la, ça me fait mal au coeur de lire ton article..
    J'espère vraiment que tout rentrera vite dans l'ordre..
    Beaucoup de courage
    7
    Samedi 25 Juin 2016 à 19:00

    Merci les filles. Merci beaucoup pour vos témoignages, votre soutien, vos encouragements. C'est essentiel et ça me fait du bien.

    Macat je ne peux que comprendre ce que tu as vécu pendant les 4 premiers mois de ta fille et ce que tu vis avec ton deuxième enfant. L'enfer comme tu dis. Ce n'est pas supposé être comme ça. Je te souhaite bcp de courage. J'espère que tu es bien entourée. Je vois au jour le jour combien c'est essentiel pour surmonter tout ça et tenir le coup.

    8
    Morgane
    Samedi 9 Juillet 2016 à 21:00
    Je suis tombee par hasard sur ton article et comprends tout à fait ce que tu ressens... Je vis actuellement la même chose ... Et c'est horrible . Se sentir impuissante, coir sa fille souffrir et ne pouvoir rien fzire, angoisser a l'heure des biberons ( s'il y a une heure bien sur pour ma part elle les prends petit à petit donc pas de repos) , savoir que des qu'elle s'endort cela va peut durer car les reflux vont la réveiller ... On se dit Qu il faut être forte mais il y a des moments où on ne peut plus, et le pire dans l'histoire c'est que les gens ne comprennent pas qu on puisse être mal face à la situation . Dans la vie il y a de L espoir paraît il et on s'accroche tant bien que mal à cela ... Mais on aimerait bien foutre une raclée à ces merdes...
    9
    dudu
    Jeudi 21 Juillet 2016 à 18:04

    Courage, je suis papa d'un petit eliot qui a aujourd'hui 20 mois. 

    Il a eu un RGO difficile et la maman a fait une dépression, il ne faut pas hésiter a rencontrer quelqu'un, une psy qui a l'habitude de parler de ce genre de choses et ne pas rester seule avec ses inquiétudes. Les gynecos, sage femme et hôpitaux peuvent vous orienter. 

    Aujourd'hui mon fils et la maman vont beaucoup mieux et le RGO a disparu progressivement le jour ou il commencé à marcher. 

     

    Tenez bon même si parfois c'est très dur car mon fils ne pouvait pas jouer sans régurgiter . la preuve en video lors d'un moment en famille malgré les difficultées nous en rigolions de temps en temps ...

    https://youtu.be/1exdzSLLYVI

     

     

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    Winnie
    Mercredi 7 Septembre 2016 à 20:46
    Courage. Ma petite puce a un RGO interne avec oesophagite... De ses 2 à 3 mois, très très dur. Nous avions trouve le bon traitement mais rechute donc on a du doubler son traitement qu on ne pourra plus augmenter .... Dose maxi... J ai peur de la rechute avec son entrée en crèche. J ai la chance qu elle fasse de bonne nuit.. Mais les biberons duraient 1h... Fallait la forcer à chaque x... Et c dur de forcer son bébé à manger qd ça la fait souffrir... La elle va bien et j en profite car je sais qu avant la marche, ce putain de RGO peut revenir... Moi aussi je suis passée par là PMA et je me dis aussi que g réussi ce combat et que je peux mener celui ci aussi. Ma puce dort bien mais moi je suis assez anxieuse et mes nuits sont donc chaotiques... mais ct déjà le cas avant sa naissance.

    Tu n es pas seule. Énormément de bébé en souffre mais ce que je retiens, c est que le temps passant, ça s arrange. On doit s accrocher....
    11
    enviedefraise
    Lundi 12 Septembre 2016 à 18:24
    Merci Winnie pour ce commentaire. Oui on est pas seule et heureusement! Ma puce a maintenant 4 mois et demi et son reflux s'est amélioré. Lez choses restent difficiles cependant elle dort très peu uniquement en porte bébé la journée et se réveille très souvent ka nuit.. Ne s'endort qu'au sein.. Bref épuisant..
      • Laetitia
        Vendredi 11 Mai 2018 à 15:25

        Bonjour, 

        Je vis la même chose et je me sens au bord du gouffre, vraiment... tout ce que jai lu sur cette page me donne l'impression que les bébés décrits ici sont des copier coller de mon bébé. 

        Elle a 4 mois et plus ça va plus ça empire. Les biberons durent 1h et elle hurle et il faut la forcer a boire et elle hurle... A coté de ça il y a mon fiston de 3 ans qui ne comprends pas bien, j'essaie de lui expliquer avec des mots simples le pourquoi maman pleure et pourquoi maman se fâche après lui pour ranger les jouets... Je veux qu'il comprenne que ce n'est pas sa faute a ce petit bout. Il est spectateur du carnage qu'apporte le reflux dans notre foyer.

        Je n'en peux plus, je voudrais dormir un peu car chez nous à partir de 00h30 c'est réveil toutes les 30 minutes a cause du reflux et ça dure jusqu'au petit matin. Autant dire que même si je me couche à 22h00, je n'arrive pas à m'endormir car je suis angoissée car je sais que dans 2 heures c'est parti pour les pleurs et les réveils et se lever, la porter..

        Je suis épuisée physiquement mais surtout moralement. Nous sommes passés au lait de riz depuis 2 jours, je sais que c'est long pour voir les effets mais je suis prête à essayer importe quoi pour aider ma puce. Elle a 4 mois j'arrive au bout de mes forces physiques...

        Mon fils avait aussi un reflux mais avec Inexium, lait AR puis diversification c'est passé sans trop de mal. Il dormait même si à 6h il fallait lui remettre la tetine, au moins il dormait. Pour ma fille elle dort 2h bien puis plus du tout de la nuit. C'est insoutenable vraiment, et surtout pour une maman :(

        Merci pour les témoignages des autres mamans, cela aide de savoir que cela existe aussi chez les autres et que ce n'est pas du à une faute de ma part. Je culpabilise de mal faire mais je sais que je n'y suis pour rien :( :( :( J'en souffre tellement.

        Merci de m'avoir lu...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :