• Devenir maman

    Devenir maman

     

    Etre maman, c'est un bouleversement. Physique mais aussi émotionnel. C'est s'oublier quelques temps, pour se consacrer entièrement à la meilleure chose que tu n'aies jamais accomplie ; son bébé.

    Démonstration.

     

    Etre maman, c'est faire passer tes besoins primaires (manger, boire, faire pipi, te laver, te brosser le dents, faire l'amour - attention, liste non exhaustive pouvant varier très fortement selon les mamans) après ceux de ton choupiot (qui sont, grosso modo les mêmes - exception faite des dents et de la libido).

    Etre maman, c'est dormir autant le jour que la nuit (c'est-à-dire très peu).

    Etre maman (allaitante), c'est te trimbaler les seins à moitié découverts toute la journée.

    Etre maman, c'est aller à l'épicerie du coin et te rendre compte à moitié chemin que ton haut est jonché de traces de vomi et de lait caillé, mais de passer outre, et de continuer ton chemin.

    Etre maman, c'est pouvoir passer 3h00 à bercer ton tout petit pour qu'il s'endorme, et de recommencer 10 minutes plus tard, parce que tu as eu le malheur de croire qu'un lit douillet était plus confortable que tes bras.

    Etre maman, c'est reconsidérer tes anciennes priorités, qui paraissent bien fades depuis l'arrivée de ton petit moi.

    Etre maman, c'est te réveiller plusieurs fois la nuit simplement pour t'assurer que ton bébé respire (en plus des fois où c'est lui qui te réveille parce qu'il a faim/fais popo/vomi/a mal à cause de son reflux (au choix).

    Etre maman, c'est apprendre à dormir assise avec ton enfant dans les bras parce que ton choupiot à toi a la malchance d'avoir un reflux qui le fait crier encore plus fort si par mégarde tu le couches à l'horizontale.

    Etre maman, c'est aussi faire 300 km en voiture la nuit pour tenter d'endormir ton bébé.

    Etre maman, c'est t'émerveiller devant une ébauche de sourire (même si en fait, celle-ci n'était que le prémisse d'une grimace annonçant la prochaine crise de larmes).

    Etre maman, c'est aussi féliciter son bébé quand il fait un prout ou un gros cacou (non, ne me dites pas que je suis la seule !).

    Etre maman, c'est manger sur le pouce, entre deux tétées, parce que la priorité, ce n'est plus d'assouvir ta faim mais la sienne.

    Etre maman, c'est être responsable d'un autre, dont la vie dépend de toi (et ça c'est quand même flippant !).

    Etre maman, c'est devenir pote avec le pharmacien du coin, à force de voir sa tronche 4 fois par semaine.

    Etre maman, c'est épuisant mais réellement exaltant.

     

    « Le combat RGO continueDes hauts et beaucoup de bas »

  • Commentaires

    1
    Elodie
    Mercredi 15 Juin 2016 à 08:53

    Non tu n'es pas la seule à féliciter bébé pour un prout ! Le mien, je l'encourageais même pendant ses coliques : "Allez mon chéri, pousse le dehors ce vilain prout !"

    Je rajouterais "être maman c'est constater qu'il y a des couches et des tétines (pour les bébés qui en ont) "de survie" partout, même dans ton sac à main. D'ailleurs Sac à main et sac à langer ont tendance à ne plus faire qu'un. "

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :