• Emetophobe et enceinte : un challenge en plus

    Emetophobe et enceinte

     

     

    J'ai beaucoup hésité avant d'écrire ce billet.

    Parce que même si l'émétophobie est très rependue, elle n'en reste pas moins peu connue du grand public.

    Pire, elle est très peu comprise.

    Et pour cause, avoir "peur de vomir", ça peut sembler futile, voire anodin.

    Combien de fois n'ai-je pas entendu : "Ah ouiiiii, moi aussi j'ai ça! J'aime vraiment pas vomir c'est vraiment dégueu!".

    Euuuh non, on s'est mal compris. Personne n'aime vomir. On est bien d'accord. Moi ce n'est pas que je n'aime pas ça, c'est que ça me TERRORISE. 

    La peur est viscérale et incontrôlable.

    Elle est là, terrée au fond de moi, depuis que je suis toute petite. Elle me contraint à éviter toutes les situations susceptibles de me donner la nausée. Les fêtes trop arrosées n'ont jamais fait partie de mon adolescence. Tout comme les fêtes foraines et leurs manèges déjantés. Oubliés aussi les transports en commun dans lesquels la nausée est susceptible de me surprendre. J'appréhende l'hiver et sa gastro-entérite depuis que je suis en mesure de mettre un nom sur ce virus. Les anti-vomitifs sont dans mon sac à main, que je ne quitte jamais. Si vous voulez m'éviter, dites-moi que vous vous sentez mal, et je vous fuis comme la peste. 

    Vous l'aurez compris. Cette phobie me contrôle, depuis des années. 

    Ce n'est pas un simple dégoût, ce n'est pas une simple peur, c'est une véritable phobie. Et elle ne s'adresse pas qu'à ma propre personne. Voir un étranger vomir me provoque la même terreur que si c'était moi.

    Les signes corporels sont d'ailleurs infaillibles : suées, tachycardie, fuite à grandes enjambées (si possible), boule dans la gorge et crises d'angoisses..

    Vous me prenez pour une folle?

    Détrompez-vous. Je suis parfaitement normale. Cette phobie n'est sans doute que l'expression que mon esprit a trouvé pour surmonter un traumatisme enfantin (faudrait d'ailleurs que je m'y penche un jour - car jusqu'à aujourd'hui, je n'en ai pas encore trouvé la cause).

    Quoi qu'il en soit, l'émétophobie fait partie de mon quotidien depuis que j'ai 5 ans. 

    Hasard ou non, mon dernier dégeulis remonte à mes 6 ans (notez que je m'en souviens).

    22 années donc que je n'ai plus vomi (et ça m'arrange, évidemment).

     

    Oui mais voilà. 

    Vous vous en doutez. Qui dit grossesse dit "petits maux de grossesse" dit "vomito party".

    Je le savais avant de vouloir un enfant. Je le savais quand j'essayais d'avoir un enfant.

    J'appréhendais, même, en espérant secrètement que j'échapperais à ce symptôme de grossesse.

    Et maintenant que je suis enfin enceinte, je dois y faire face.

    Face à ma phobie au quotidien.

    Jusqu'à présent, je dois dire que je n'ai pas à me plaindre.

    Quelques nausées en fin de journée, barbouillée et dégoûtée par à peu près tout.

    Mais je gère. Je reste calme. Je respire. En me disant que ça ira mieux bientôt.

    Je n'en suis qu'à 8 sa. J'ai conscience que je ne suis pas tirée d'affaire.

    Mais chaque jour qui passe sans vomito avec Jean-Félix dans mon bidou est pour moi une victoire et un soulagement.

    Peut-être ne serais-je pas confrontée au vomito pendant cette grossesse.

    Peut-être pas.

    Quoi qu'il en soit, ce n'est que le début de la confrontation.

    Car il serait très étonnant que Jean-Félix ne nous fasse pas, un jour ou l'autre, une petite gerbouille, qu'il faudra que je gère seule, comme une grande!

     

    « Echo 2 # 8 sa + 39 SA et ventre (presque) plat : Montre toi Jean-Félix! »

  • Commentaires

    1
    Sedyna
    Mercredi 30 Septembre 2015 à 19:57

    Perso, je n'ai jamais vomi lors des 8 mois de ma première grossesse. Ma fille m'a fait un seul vomito, mais d'anthologie alors qu'elle était sur mes genoux... Mais heureusement, la couverture airfrance a fait barrière entre moi et le vomito, on a tout emballé bien propre et confié à l'hôtesse ;) (fourbes inside). Elle n'a pas encore eu de gastro à 22 mois, je me sens chanceuse. Comme tu dis, personne n'aime vomir ni voir son enfant vomir, sans que ça aille à la phobie cependant en ce qui me concerne. Je compatis car ça doit être très anxiogène vue ca peut arriver n'importe quand. Mais bon, comme tu vois, on peut passer sa grossesse sans vomir et avoir un enfant qui n'est pas trop sensible de l'estomac, reste positive ;)

      • Lundi 5 Octobre 2015 à 09:33

        Merci Seydna pour ton témoignage! Il faut tout de même se préparer à tout! T'étais dans l'avion alors avec ta fille?

      • Sedyna
        Lundi 5 Octobre 2015 à 20:02

        Oui, on est parti pour San Francisco quand elle avait environ un an. Et elle n'a pas pu beaucoup dormir dans l'avion. Au moment de la descente, on l'a réveillée pour la nourrir (car la descente et la pression peut faire mal aux oreilles de bébé donc il faut soit faire boire ou manger). Mais elle était vraiment trop fatiguée, donc elle s'est sentie mal et a fini par vomir. Avec le recul, je me dis qu'on aurait dû la laisser dormir, je savais qu'elle supportait bien l'avion.... Mais bon, on apprend de ses erreurs ;) 

    2
    Eva
    Jeudi 1er Octobre 2015 à 18:44

    Bonjour!

    Je suis ce blog avec attention et suis très heureuse pour vous de savoir que Jean-Félix s'est enfin installé, félicitations!

    Comme je me retrouve dans ce post! Je suis moi aussi émétophobe, comme vous, les gens ne comprennent pas à quel point c'est une phobie et si quelqu'un me dit qu'il a la nausée je suis en panique totale. Comme vous je fais des crises d'angoisse, je hais les parcs d'attraction, je ne bois jamais d'alcool... Et personne ne comprend vraiment à quel point c'est un problème. Je n'ai pas beaucoup vomi dans ma vie: à 6 ans, à 7 ans, à 12 ans et une fois, après une opération, une anesthésie mal dosée, en me réveillant de mon opération, j'avais 20 ans. Voilà, c'est tout. J'ai toujours voulu des enfants et quand mon homme a voulu se lancer j'ai repoussé le projet pendant 1 an et demi. Pas parce que je n'étais pas prête, pas parce que je ne voulais pas abandonner ma vie d'avant, pas parce que j'avais peur de ne pas savoir gérer un bébé, juste parce que j'avais peur de vomir pendant la grossesse. Quand j'ai eu mon tg++ j"ai eu un peu de mal à me réjouir parce que j'étais heureuse de savoir que j'allais être maman mais j'étais terrorisée à l'idée d'être malade pendant ma grossesse (et accessoirement, d'accoucher, mais ça c'est un autre problème). J'ai passé les premières semaines de ma grossesse dans une angoisse! Mais j'ai géré comme vous, je mangeais moins qu'en temps normal, j'étais parfois un peu barbouillée mais c'est tout. A 8SA on atteint un pic d'hormones, ensuite elles commencent à descendre et avec elle, les symptômes. Quand ma sage-femme m'a dit ça en plein dans ma semaine de 8 SA, j'étais tellement soulagée! Normalement, à partir de ce stade, les symptômes ne deviennent pas pires, ils s'atténuent, donc comme je n'avais pas vomi jusque là, pas de raison que ça arrive après! Et ça a été le cas! J'ai vécu une grossesse magique et sereine à partir de là, plus d'angoisse! 

    Je suis enceinte de 7 mois de ma deuxième et pareil, grossesse de rêve, pas de nausées et du coup sereine... Donc je pense que le mental joue beaucoup. Pour survivre aux premières semaines, je me suis auto-persuadée que c'était génétique (ce n'est absolument pas le cas mais bon...). Ma mère n'a jamais vomi enceinte, ni mes grands-mères, ni mes tantes, et comme elles, j'ai des grossesses faciles ouf! Je pense que l'auto-persuasion a bien fonctionné dans mon cas.

    Bon, par contre, le comble du comble, après une grossesse de rêve, j'ai vomi au moment de mon accouchement (je pense à cause de la péridurale...)! Moi qui croyais avoir réussi à y échapper jusqu'au bout!

    3
    Lundi 5 Octobre 2015 à 09:36

    Merci pour ton joli témoignage!

    Vomir lors de l'accouchement.. Le comble quand on a tenu bon jusque là :D

    De mon côté aussi ma mère n'a jamais eu une seule nausée enceinte... Mais elle n'a pas mis 1 an et demi avant de tomber enceinte non plus! Alors la génétique là-dessus c'est vrai que personnellement j'ai du mal à y croire aussi!

    Mais je suis à passé 9 sa et toujours pas vomi...

    J'ai bien senti le pic d'hormones la semaine passée.. Barbouillée et dégoûtée pour un rien, quelques nausées chaque soir. Mais depuis 2 ou 3 jours je me sens mieux et arrive à remanger le soir.

    J'espère m'en être définitivement débarrassée!

     

      • Eva
        Lundi 5 Octobre 2015 à 13:40

        Alors on y croit! moi ça a marché pour mes deux grossesses, pareil, j'ai bien senti le pic des 8 SA et ensuite ça allait mieux donc je suis confiante, les nausées et vomitos ce sera pas pour toi!

        Quant aux grosses gerbouilles de bébé (je compte pas les petits crachats de lait, ça ça m'a jamais dérangé) mais le gros vomito qui pue pendant la gastro, ça m'est arrivé quelques fois avec ma fille, j'ai toujours eu la chance d'avoir eu papa sur place pour gérer parce que moi quand ça arrive je suis paralysée! Donc moi je m'occupe de déshabiller bébé et de la passer sous la douche et papa gère le nettoyage... je redoute le moment où ça arrivera et qu'il ne sera pas là...

    4
    Lundi 5 Octobre 2015 à 14:02

    Oui moi non plus les régurgitations de lait ça ne me pose pas de problèmes.

    Mais oui c'est plutôt les gros vomito qui me dérangent.. je t'avoue que je compte aussi sur le papa :D En espérant qu'il soit toujours là quand ça arrive...

    5
    Ana
    Dimanche 20 Mai 2018 à 11:18
    Bonjour !Merci pour vos messages , il datent un peu , mais pour moi , c’est + que jamais d’actualité !
    Vos enfants doivent avoir déjà bien grandi :)
    Je suis enceinte de 3 ou 4 semaines , je suis terrorisée à l’idée de vivre les’ nausees ... Je fais des crises ben d’angoisse et j’ai peur d’aller au travail tous les jours , j’en pleure tous les jours tellement j’en souffre mais j’ai essayé ( hypnose , sophro , respiration. etc ... ) rien a faire , chaque lever est pour moi un nouveau stress car j’approche des fameux pics .... J’en me gâche m’en début de grossesse mais j’arrive pas a gérer pour l’instant , je prends de l’homéopathie , j’ai acheté maternov nausees au cas où, j’ai du primperan au cas où...
    Vous avez été courageuse , tellement bravo !!!
    c’est dur :(
    j’espère que les symptômes vont pas’ me mettre dan de état d’angoisse permanent c’est épuisant et désolant ...
      • Vendredi 25 Mai 2018 à 13:39

        Bonjour Ana et merci pour ton message !

        Je comprends parfaitement cet état d'angoisse ! J'avoue que j'ai essayé de relativiser un max au début (j'étais tellement contente d'être enfin enceinte après avoir tant essayé...

        Je n'ai pas été malade pendant ma grossesse et je souhaite de tout coeur que ça soit pareil pour toi !

        Ma fille a maintenant deux ans, et a vomi deux fois depuis sa naissance (hors régurgitations). Ce n'est pas facile à gérer et heureusement que le papa était là. Mais malgré tout on surmonte pour notre enfant... Tu verras tu le feras aussi ! :)

    6
    Sarah
    Mardi 17 Juillet 2018 à 23:31
    Bonjour Ana! Emetophobe depuis toujours j'ai mis du temps à me décider d'avoir un enfant mais je me suis sentie prête je suis à 10 semaines et tout se passe bien quelques nausées du a des degouts alimentaires et odeurs je vis les fenêtres ouvertes et j'évite les mauvaises odeurs je mange ce qui me donne envie. J'ai parlé de m'a phobie au gyneco qui m'a prescrit du donormyl je prends un par soir au moins pour les 3 premiers mois. Les nausées restent supportables un peu comme nos nausées psy je suis sur que tout ira bien pour toi respire et bois beaucoup d'eau gazeuse ca passera moi les nausées ont vraiment diminuer courage on va pas laisser cette phobie guider notre vie! De vouloir tomber enceinte c'est déjà une grande étape
    7
    Madame Loutre
    Mardi 21 Mai à 22:22

    Bonsoir ! Je tombe un peu par hasard sur votre blog, votre Jean Félix doit avoir 4 ans passés maintenant ! Je suis moi même enceinte de 9 SA de notre futur Numérobis et totalement émétophobe. C'est d'ailleurs pour cela que je vous écris, votre questionnement sur le traumatisme enfantin m'a interpellée. Pour ma part, c'est pareil que vous : une nausée ou des gens qui vomissent et la simple idée que je puisse faire de même me rend si mal que je me sens "mourir" et partir ce qui peut aller jusqu'à l'évanouissement si je ne quitte pas les lieux.

    J'ai découvert par mon médecin traitant que cette pathologie arrivait fréquemment aux enfants nés avec le cordon ombilical autour du cou (trois tours pour moi). C'est le tiraillement lors de la naissance qui crée cette sensation de nausée puissante accompagnée par la terreur de la mort. Et ce traumatisme s'imprègne dans la mémoire sans qu'on en ait de souvenirs...

    J'ai parlé de ça à deux amies émétophobes aussi, et c'étaient leurs cas également. Peut être est ce le votre aussi... Cela aide pour la suite je trouve. 

    Pour le moment, je résiste toujours et encore aux nausées de grossesse. J'ai eu tous les autres symptômes sympathiques de la grossesse mais mon cerveau a pour le moment réussi à bloquer ces vilaines nausées. Et notre chouquette de 7 mois n'a encore pas vomi... je croise les doigts !

    Bonne soirée à vous, à bientôt peut être. 

    Stéphanie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :