• La voiture et le maxi-cosy : le remède miracle contre les coliques ? La Boulette est fan de ma 207... Et moi aussi !

    La voiture et le maxi-cosy : le remède miracle contre les coliques ? Tess est fan de ma 207... Et moi aussi !

     

    Délivré sans ordonnance

     

    Hier soir, nous (comprenez "je") avons du faire face à la pire crise de coliques que la Boulette n'ai jamais connue.

    Durant 4 heures, sans interruption, ma Clochette a pleuré hurlé sa souffrance sans que rien (et quand je dis rien, c'est vraiment nada, nothing, que dalle, que tchi bell) ne réussisse à la soulager.

    J'ai pourtant tenté tout ce que j'ai pu, à savoir les massages (je deviens une pro), la bouillotte, la position ventrale, les berceuses (j'ai même été jusqu'à lui chanter du Charles Trenet, c'est pour dire), la tétine, les gouttes homéopathiques, l'Infacol, les bercements... Je lui ai même laissé mes seins en open bar (d'habitude elle sucotte et ça la rassure un peu). Bref, tout je vous dis.

    Y à rien eu à faire. Les coliques ont été plus fortes que tous mes efforts pour les faire dégager.

    Vers 22h30, après 4 heures de persévérance, j'ai senti ma patience atteindre un pallier. Je sentais aussi que le Chéri, qui essayait péniblement de dormir à nos côtés, écouteurs volume extra fort dans les oreilles, arrivait à saturation (notez que c'est moi qui tente de calmer ma fille et que c'est lui qui arrive le plus rapidement à saturation - les hommes...).

    Bref, je n'en pouvais plus. Je sentais que j'allais m'énerver vraiment très fort, c'est-à-dire, en gros, me mettre à chialer d'impuissance. Je me suis rappelée alors du début de cette journée qui n'avait pas trop mal commencé.

    En effet, la Chouquette et moi nous sommes rendues à l'hôpital pour mon rdv avec une conseillère en lactation. Première sortie avec ma fille (un mélange de fierté et d'angoisse) en voiture, à plus de 2 km de notre chez nous. La Boulette n'arrêtant généralement pas de pleurer, ou de téter, j'appréhendais très fort le trajet, et le temps du rdv... Et pourtant, une fois dans la voiture, ma file s'est endormie illico presto, et ne s'est réveillée que pour téter 1h plus tard, ce qui tombait extrêmement bien puisque pour pouvoir me conseiller au niveau de l'allaitement, la sage-femme qui me recevait voulait observer une tétée.

    J'étais à moitié soulagée que ma fille dorme si paisiblement, à moitié agacée car je ne devais pas avoir l'air très crédible. Allez en effet expliquer à une sage-femme que votre fillette a de fortes coliques à n'en dormir que très peu et à téter quasiment non stop avec celle-ci endormie profondément dans son maxi-cosy à côté de vous. Soit, ce n'est pas le sujet mais la sage-femme a tout de même semblé me croire et m'a conseillé d'espacer un maximum les tétées pour limiter les coliques.

    Mais revenons à notre soirée infernale. A bout de nerfs, j'ai donc repensé à ce rdv et au sommeil profond dans lequel était plongé ma fille que j'aurais tout donné pour retrouver.

    Ni une ni deux, j'ai posé ma fille sur le lit (qui soit dit en passant s'est mise à hurler de plus belle), j'ai été chercher le maxi cosy, j'ai emballé la Clochette dans sa combinaison chaude à pois rose dans laquelle elle flotte allègrement (non je ne suis pas une mère indigne qui tente de faire des économies - c'est une taille naissance - la Boulette ne mesure toujours que 47 cm) et l'ai posée dans son maxi cosy. Clé de voiture dans une main, cosy dans l'autre (ce que c'est lourd ces trucs !) je suis sortie de notre appartement, priant silencieusement pour que nos voisins n'appellent pas la police pour tapage nocturne.

    Nous sommes sorties dans la nuit tiède pour rejoindre ma 207. Je l'y ai installée. J'ai mis ma ceinture, allumé le contact et là, le miracle s'est produit : ma fille s'est tue. J'ai posé ma tête sur le volant quelques secondes. J'ai soufflé un bon coup, et j'ai démarré.

    Après 15 tours de mon quartier (le tout en privilégiant les routes pavées), la Boulette n'avait toujours pas repris ses hurlements. Je ne l'entendais même pas chouiner. 

    Alors, parce que je me suis rendue compte que dans la précipitation, j'avais oublié de prendre mon sac (et donc mon portefeuille, et donc mon permis de conduire...), parce que ma jauge d'essence approchait du rouge, parce que mes yeux se fermaient d'épuisement, je me suis décidée à rentrer chez nous, même si cette perspective me rongeait d'angoisse.

    Et pourtant, j'ai sorti la Boulette de la voiture, profondément endormie. Je suis remontée, clé d'entrée dans une main, cosy dans l'autre, dans notre appartement. Je suis rentrée dans la chambre, où le Chéri ronflait allègrement (veinard) et j'ai posé le maxi-cosy dans le lit cododo collé à notre 180.

    Je me suis couchée, après avoir longuement hésité à sortir la Clochette de son maxi (paraît que pour le dos, ce n'est pas l'idéal). Je l'y ai laissée finalement, persuadée d'être réveillée dans l'heure qui suivait pour une énième tétée.

    La Boulette s'est mise à chouiner un peu. J'ai secoué légèrement bercé le maxi-cosy pendant une vingtaine de minutes, avant de m'écrouler.

    Je me suis endormie, pour la première fois depuis un mois, dans ma position fétiche.

    Et je ne me suis réveillée que 3 heures plus tard. J'ai regardé l'heure. Paniquée, je me suis penchée sur le maxi pour vérifier que la Boulette respirait. Oui. Elle respire. J'ai respiré à mon tour.

    Je me suis tournée vers le chéri et, pour la première fois depuis la veille de mon accouchement, j'ai pu me serrer contre lui. Bien-être. Apaisement. Sourire.

    30 minutes plus tard, ma clochette s'est réveillée, réclamant à manger. Après la tétée, miraculeusement, pas de crises de coliques. Elle s'est endormie rapidement, 2 heures durant.

    Je me suis rendormie aussi, mais difficilement, et bien plus tard, sans doute en raison de l'excitation que me procurait cette nouvelle solution anti-coliques et les belles nuits que celle-ci me promettait.

     

     

    PS : Rassurez-vous, les coliques ont repris de plus belle le lendemain matin... Je suis repartie faire un tour avec la Boulette et ma 207 quelques heures plus tard, quand, à nouveau, rien ne semblait l'apaiser. Elle s'est à nouveau calmée... Mais cette fois, hors de question de s'arrêter une seconde de rouler sinon mademoiselle re hurlait. J'ai maudit tous les feux rouges, les stop, les céder le passage, et même les piétons qui traversaient et que j'étais bien obligée de laisser passer. Lorsque la Boulette semblait à nouveau profondément endormie (50 minutes de route - qui aurait cru que l'essence faisait partie du budget "bébé"...), je suis rentrée, je me suis parquée, j'ai éteints le contact, et la Boulette s'est remise à hurler...

     

    Edit : Ce que je prenais à l'époque pour des coliques étaient bien entendu un reflux interne...

    « Les "Tu devrais..." et autres conseils dont une jeune maman se passerait bien...La Boulette, un bébé RGO »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Mai 2016 à 19:15

    Vous êtes surs que ce sont des coliques? ça ne peut pas être une intolérance aux PLV?  un reflux interne?

    Pauvre choupette :(

    2
    Dimanche 29 Mai 2016 à 19:33
    Justement.. Je suis en train de penser à un rgo interne depuis avant hier.. Elle ne régurgite que très peu mais elle a un "râle" parfois en dormant, elle tend parfois la tête en arrière et étire ses jambes. Quand elle a ses crises, elle s'énerve au sein mais veut teter tout le temps. Et fini par teter très fort en avalant pas mal d'air je l'entends. Aussi il est arrivé que quand je la mets en position couchée elle se met à hurler de douleur en une fois.. Vraiment bizarre.. Des coliques c'est sûr qu'elle en a au vu des gazs et des glous glous dans le ventre qu'elle a lors des crises. Mais depuis deux jours j'ai l'impression qu'il y a autre chose.. Et je suis tombée sur le rgo interne.. J'ai peur car pas évident à diagnostiquer quand il n'y a pas de régurgitations systématiques.
      • Dimanche 29 Mai 2016 à 20:50

        Ma fille n'a jamais eu de régurgitation et avait un RGO sévère... Les cris et pleurs persistants en te lisant m'y ont fait penser directement. 

        Il suffit d'une écho de l'estomac après avoir bu pour établir le diagnostic. Non invasif et "peu" douloureux (même si la position horizontale après avoir bu est douloureuse pour eux)...

        Tu as tenté l'éviction des produits laitiers pour toi pour voir si il y avait un mieux?

        Courage, la route est longue, mais vous trouverez...

    3
    Dimanche 29 Mai 2016 à 21:19
    Je n'en consomme pratiquement pas.. Mais j'ai pu constaté qu'il y en avait un peu partout du coup c'est sûr que j'en consomme un peu..
    Bon deux régurgitations après son hoquet "mouillé".. Et elle continue à chouiner.. Je suis persuadée qu'il y a qq chose. Demain je contacte le pédiatre.
      • Dimanche 29 Mai 2016 à 22:01

        Fie-toi à ton instinct, moi j'ai été tous les deux jours chez le pédiatre jusqu'à ce qu'il me prescrive l'écho. Je savais que quelque chose n'allait pas, je le sentais!

    4
    Dimanche 29 Mai 2016 à 22:15
    Je viens de réussir à l'endormir.. En position assise et avec bercements. J'espère qu'elle ne va plus faire comme hier. Crier de douleur dans son sommeil ou tousser. Oui je vais le fier à mon instinct. Le chéri pense que ce ne sont que des coliques. Moi je constate un vrai changement depuis 3 jours notamment au niveau des tétées elle tête frénétiquement quand elle a ses crises. Je vois qu'elle n'a pas réellement faim qu'elle a mal. Bref je sens que qq chose d'autre ne va pas malgré les gaz qui continuent à être bien présents.
    5
    Mardi 31 Mai 2016 à 20:36

    Coucou,

     

    Alors tu as vu le pédiatre?

    6
    Mardi 31 Mai 2016 à 20:48
    Econgé jusque demain.. Mais j'ai eu une de ses collègues en ligne qui d'après les symptômes me confirme le rgo. Elle est sous gaviscon depuis hier soir mais pas d'amélioration poir le moment. En ce moment même elle est en grosse crise.. Je commence à craquer.. J'ai perdu 2 kg en 5 jours, je suis epuosee
      • Mardi 31 Mai 2016 à 21:05

        Tu lui donnes bien après la têtée? 

        Il faut la surélever un maximum (mais pas le petit coussin qu'on vend dans les boutiques bébé, ce n'est généralement pas suffisant...)

        Courage ça n'est pas évident, essaie de profiter de chaque moment de repos... La poussette la calmait aussi la mienne en grosse crise... 

        Ne désespère pas, vous allez trouver le traitement qui vous conviendra (et oui ce ne sera certainement pas naturel et bio mais entre ça et entendre ton bébé hurler à te vriller les entrailles, le choix est vite fait...) (et je ne dis pas ça pour toi, mais parce qu'on m'avait fait une ou deux fois la réflexion...)

    7
    Mardi 31 Mai 2016 à 21:19
    Elle ne dort que sur moi.. Je ne peux jamais la poser.. J'avoue que je suis à deux doigts de craquer vraiment.. J'en deviens malade physiquement.
    8
    Mardi 31 Mai 2016 à 21:20
    Et je t'avoue que le naturel et bio là je m'en fou un peu.. Tout ce que je veux c'est soulager ma puce.. Et moi par la même occasion
    9
    Mardi 31 Mai 2016 à 21:21
    J'ai téléphoné à la maternité. Ils m'ont rien dit de plus que ce que je savais déjà.. Et que à part le gaviscon si je l'emmène aux urgences rien de plus ne sera fait ce soir.
    10
    Mardi 31 Mai 2016 à 21:24
    Oui je lui donne après la tétée.. Mais elle hurle déjà
    11
    Mardi 31 Mai 2016 à 21:26

    Chez nous il a fallu passer au zantac plus gaviscon plus lait super méga épais... (bon moi je n'allaitais pas, parce qu'on a eu un début pas synchro...) 

    Prends ton mal en patience ce soir, demande au papa de prendre le relais et va dormir même une heure... et demain file chez le pédiatre (il y en a un à l'hôpital)...

    Courage, courage et n'hésite surtout pas à en parler! 

    12
    Mardi 31 Mai 2016 à 21:29
    Honnêtement j'ai envie de laisser tomber l'allaitement j'ai l'impression que mon lait lui fait du mal..
    13
    Mardi 31 Mai 2016 à 21:30
    Et aussi pour passer le relais.. Je suis avec H24 j'en peux plus..
    14
    Mardi 31 Mai 2016 à 21:37

    Pour le relais, le biberon est une aide indéniable... 

    Mais c'est à toi de le sentir...

    J'ai de la peine à te lire comme ça :( Je sais combien c'est horrible de se sentir comme ça, combien on a l'impression d'être une mauvaise mère...

    Mais ce n'est rien de tout ça, remue ciel et terre pour trouver ce qui vous convient à tous les 2 (3 avec le papa) et tu retrouveras ta sérénité...

    Le RGO est une horreur : plus l'enfant a mal, plus il a tendance à boire, plus il boit, plus le RGO est intense... c'est un cercle vicieux...

    Et si vraiment tu ne tiens plus ce soir, et si tu sens que tu dois aller aux urgences, et bien vas-y... Tu es sa maman, et plus que toutes les belles théories, tu as ton instinct.

    15
    Mercredi 1er Juin 2016 à 20:44
    Je n'ai pas la possibilité d'écrire un article mais voici les nouvelles. Nuit dernière horrible.. J'ai craqué le papa va rester avec moi qqs jours pour me soutenir. Nous avons eu un rdv chez le pédiatre qui confirme le rgo. Nous devons continuer le gaviscon et rajouter de l'omeoprazol à partir de demain. Tess n'a pas dormi hier de 18h à 4h du matin et s'est remise à hurler à partir de 9h. Elle s'est enfin calmée vers 16h on a pu dormir 2h.. Malgré tout je me sens mieux, entendue et confortée dans mon instinct qui me disait que ce n'était pas que des coliques et bien un rgo interne. Je continue l'allaitement mais je vais également tirer mon lait pour que le chéri puisse prendre le relais de temps en temps ainsi que rajouter de l'epaississant qui peut aussi aider selon le pédiatre. Voilà.. J'espère que la nuit prochaine sera meilleure que la précédente.. On tente un premier biberon dans 1h.. Bonne soirée à toutes et merci marmotte pour ton soutien d'hier qui m'a fait du bien
      • Mercredi 1er Juin 2016 à 20:54

        Courage à vous trois et heureuse de voir que vous reprenez le dessus, chaque petite victoire est votre Everest.

        Tu verras que parfois il reviendra plus virulent sans crier gare et qu'il faudra réajuster les traitements, mais avoir un nom sur une douleur c'est déjà une belle étape de passer en soi. 

        J'espère qu'elle prendra bien le biberon et que l'épaississant va vraiment la soulager ta petite puce!

         

    16
    Mercredi 1er Juin 2016 à 21:06
    Oui je ne crie pas victoire loin de la. Mais c'est vrai que j'ai vraiment espoir que l'omeoprazol fasse effet rapidement. En espérant qu'elle ne soit déjà pas au stade de l'oesophagite sinon ça prendra plus de temps pr agir.. C'est possible à 1 mois tout rond? Elle s'est remise à crier de mal vers 19h (tétée de 18h à 18h30). Vers 20h je l'ai mise en écharpe et je suis sortie me promener avec elle pour que le chéri puisse manger dans le calme.. Elle s'est apaisée après 15 min de marche et dort depuis.. Première fois que je la garde en écharpe plus de 15 min (d'habitude elle hurle). Elle doit être épuisée la pauvre.
    17
    Mercredi 1er Juin 2016 à 21:08
    Comment ça c'est passé avec ton bebe rgo? Qu'est ce qui a fonctionné comme traitement ?
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    18
    Mercredi 1er Juin 2016 à 21:15

    Zantac (c'est la mm chose qu'omnéprazol) matin et soir je ne sais plus la dose par contre... Pour le gaviscon, je donnais à chaque biberon et je veillais à bien la garder verticale 15/20'. Pour le gaviscon j'ai suivi la posologie conseillée, parce que mon pédiatre m'avait donné une dose ridiculement petite et je suppose qu'il n'avait jamais eu le bonheur d'avoir un bébé hurleur...

    Vers 1 an, on a diminué le zantac mais on n'a pu l'arrêter qu'à 18 mois du jour au lendemain.

    Elle a par contre arrêté le gaviscon vers 13 mois parce qu'... elle n'a plus pris de biberon (oui oui c'est tôt oui oui c'est bizarre...)

    Mais je suis toujours partie du principe que si moi je ne savais pas où j'allais, ma fille oui... (en tout cas petite, parce que maintenant à 3.5 ans je sais qu'elle peut parfois me mettre en bouteille! :p )

    La journée elle dormait dans son relax, bercement, pas couchée, tout était là pour la calmer...

    19
    Mercredi 1er Juin 2016 à 21:17

    Tu ne peux pas donner de perdolan? 

    20
    Mercredi 1er Juin 2016 à 22:59
    Pour le rgo?
    21
    Jeudi 2 Juin 2016 à 06:50

    bah si c'est de la douleur? je n'en sais rien, je me demandais juste. :(

    22
    Jeudi 2 Juin 2016 à 18:54

    Alors comment va Tess? et toi?

    23
    Jeudi 2 Juin 2016 à 19:08

    Je viens de publier un billet :-)

    Je profite que papa soit là et que Tess soit (plus ou moins) calme dans ses bras...

    Première dose d'oméoprazole ce matin. Un biberon épaissi hier soir + cet après-midi donnés par le papa. Et toujours gaviscon après chaque repas.

    La nuit a été meilleure. Encore des crises, mais moins fortes. La journée, pareil. J'imagine qu'il faut un peu de temps pour que ça agisse. Mais il y à un mieux, et je m'en contente... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :