• Le classeur Jean-Félix

    Le classeur Jean-Félix

      

     

    J'ai décidé de ne rien vous cacher, alors vous saurez tout.

    Jusqu'à la présence de cette farde créée il y a 6 mois qui encombre depuis lors mon armoire de bureau.

    Ce jour-là, j'avais décidé, en femme organisée que je suis, qu'il était temps de rassembler les premiers des nombreux (même si je ne le savais pas encore) documents relatifs à nos essais bébé.

    J'ai pris mon marqueur indélébile avec lequel j'ai nommé la farde "Jean-Félix", perforé les 2 ou 3 feuilles que j'avais alors, et les ai insérées consciencieusement dans le classeur.

    La farde Jean Félix était née.

    Depuis, les feuilles volantes s'y ajoutent, une à une, petit à petit.

    On y retrouve principalement des résultats d'examens médicaux et des factures de labo et d'hôpital sur lesquelles j'ai annoté "payé" avec la date qui y correspond (oui je suis un peu maniaque, et alors?).

    Les 2 ou 3 documents du début sont devenus dizaine, vingtaine, puis quarantaine. 

    La pile de feuilles s'épaissit, tandis que l'espoir lui s'amoindrit.

    La place restante dans le classeur diminue alors que le vide qui s'est installé à la fois dans mon cœur et dans mon ventre ne fait que croître.

    Je le rempli, semaine après semaine, en me demandant quelle sera l'issue de ce combat. En me demandant si, un beau jour, je pourrai reprendre mon marqueur indélébile pour rajouter un beau cœur en dessous de ce pseudonyme, ou si je serai contrainte d'y apposer un éternel point d'interrogation.

     

     Jean-Félix, magne-toi un peu. Ne m'oblige pas à devoir acheter un deuxième classeur!

    « IAC 2 : Aïe!C'est quand mon tour ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :