• Les joies de la grossesse... Côté figuré

    Les joies de la grossesse... Côté figuré

    Il y a quelques jours (ici), je vous parlais des joies de la grossesse, des vraies. 

    Il est maintenant temps d'être réaliste, et d'évoquer ces petites choses désagréables dont on ne vous parle pas toujours lorsqu'on évoque la plénitude et le bonheur sans limite de la grossesse.

    Pour ma part, et mis à part la MAP qui me contraint à me reposer pour éviter les contractions, j'ai jusqu'à présent la véritable chance de ne pas connaître une grossesse "difficile". Je n'évoquerai donc que les petits désagréments que je connais. Je vous laisse le soin d'y apporter vos petites "joies" personnelles. Je suis sûre qu'elles sont nombreuses !

      

    Les malaises et chutes de tension

    Ils sont apparus durant le 3ème et 4 ème mois de grossesse. Depuis la fin de la 19ème semaine, ils ont tendance à disparaître, ou du moins à s'espacer.

    Ces malaises se caractérisent par une soudaine sensation de faiblesse accompagnée de vertiges, de légères nausées et d'un besoin urgent de s'asseoir ou de s'allonger au risque de rencontrer le sol de manière involontaire.

    Ils peuvent survenir à n'importe quel moment de la journée et dans n'importe quelle situation, bien que dans mon cas cela arrivait principalement alors que je faisais les courses et patientais dans la file pour payer mes achats.

    Madame gygy m'a confirmé qu'il s'agissait très probablement de chutes de tension, assez courantes durant la grossesse, et contre lesquelles malheureusement, il n'y a rien à faire.

    Avec ça, on est ravit !

    Une libido imprévisible

    3 fois sur une journée ou au point mort pendant 2 semaines, voilà à quoi le chéri a droit depuis le test de grossesse positif.

    Certaines voient leur libido exploser, d'autres devenir inexistantes. Pour ma part, c'est un peu des deux, et sans jamais pouvoir le programmer.

    Notez cependant que galipettes et mapette ne font pas bon ménage. Chéri et moi  sommes donc contraints de laisser notre libido au placard et de se contenter de doux bisous superficiels.

    Une vessie sur laquelle on ne peut plus compter

    Les allers retours incessants aux toilettes pour cause de besoin pipi urgent sont devenus mon lot quotidien (et je ne suis qu'au 5ème mois...). 

    Si cela n'avait lieu que durant la journée, je m'y ferais. La problème est que ce problème d'autonomie vésicale ne s'accorde pas de pause nocturne.

    Je suis ainsi capable d'aller faire pipi 21 fois par jour (si si j'ai compté) pour aller vider une vessie qui me semble peser une tonne et de laquelle ne s'extrait que 6 gouttes d'urine!

    Une épilation difficile

    Vous avez déjà tenté de vous épiler le maillot à l'aveugle ? Un bébé dans le ventre et le tour est joué !

    Cela me vaudra très certainement quelques séances chez l'esthéticienne.

    Une liberté d'action réduite

    Autant j'adore mon petit ventre rond qui ne permet plus à qui le voit de douter de mon "état", autant parfois j'aimerais le cacher afin de ne plus subir les regards inquisiteurs et haussements de sourcils des biens pensants qui ont tendance à te culpabiliser au moindre écart.

    Tu te permets de manger du Nutella à la petite cuillère ? Honte à toi mère indigne !

    Tu arrêtes de fumer mais te permets de vapoter de temps en temps pour ne pas t'en griller une vraie ? Catastrophe !

    Tu fais un bisou à ton chat ? Beaucoup trop risqué !

    C'est un fait : quand tu es enceinte, tu dois suivre à la lettre des recommandations strictes et t'oublier un peu au risque de te faire sermonner par ton entourage (voir par des inconnus). 

    Et même si ta seule envie et de lever ton doigt bien haut pour leur faire comprendre que même enceinte tu es maître de toi et de tes décisions, tu te contentes de lancer un vague "oui oui" et de passer ton chemin.

    Maux de dos

    Lorsque ton centre de gravité se déplace et t'oblige à adopter une posture cambrée (mais qui a le mérite de mettre en valeur ta petite poitrine), les conséquences sont immédiates : en fin de journée tes jambes pèsent une tonne et tu n'as qu'une envie, te faire masser le dos.

    Encore faut-il que le chéri soit d'humeur pour une séance massage, ce qui n'est malheureusement pas assez souvent le cas à mon goût. 

     

    Notez que je suis épargnée (jusqu'à présent) par la constipation et les hémorroïdes, la transpiration excessive, les boutons d'acné, les douleurs ligamentaires, les remontées acides et les brûlures d'estomac, les insomnies et les nausées... Et tout ce qui s'en suit.

    Je n'ai donc, objectivement, aucune raison de me plaindre !

    « Achats vêtements pour bébé : En janvier, j'ai craqué27 SA : Ventre et prise de poids »

  • Commentaires

    1
    Eva
    Mercredi 3 Février 2016 à 15:11

    Attends d'être à la fin et de découvrir LA SYMPHYSE PUBIENNE ha ha ha!!! Tu m'en diras des nouvelles...

    J'ai eu très peu de désagréments moi aussi, quelques malaises et chutes de tension comme toi, des maux de dos, le syndrôme du neurone unique, le fait d'être très indécise (un jour, j'ai mis 20 bonnes minutes à me décider entre un burger et une salade, je me décide, je commande, dix minutes plus tard je dis à chéri que j'ai hâte que ma salade arrive parce que j'ai trop faim, là il m'annonce que j'ai commandé un burger, je fonds en larmes... bref, funky!) mais le pire c'est à la fin (le dernier mois pour ma première grossesse, les 2 derniers mois pour ma deuxième): la symphyse pubienne et les remontées acides, ça c'était vraiment relou!

    2
    Mercredi 3 Février 2016 à 16:51

    La symphyse pubienne?? Je connais pas :D

    Je vais googleliser ça :D Le syndrome du neurone unique malheureusement il n'existe pas seulement chez les femmes enceintes !! :D

    3
    Sedyna
    Mercredi 3 Février 2016 à 18:33

    Mon monde s'est écroulé quand je me suis rendue compte que je n'arrivais plus à lacer ni meme mettre mes chaussures seule. J'ai donc porté des birkenstroumpf jusque fin novembre plutôt que de demander à qqn de m'aider. Mais bon, ça c'est l'égo qui en prend un coup. Tout ce qui est physique, j'ai plus ou moins oublié. 

    4
    Jeudi 4 Février 2016 à 12:57

    Seydna tu me fais rire! :D

    Mais je rigolerai sans doute moins dans quelques semaines quand ça m'arrivera.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :