• Quand elle a vu la mer pour la première fois...

    Une journée à la mer avec bébé

     

     

    En ce vendredi de fête nationale (belge), nous avons décidé, le Chéri et moi, d'emmener la Boulette à la mer pour la première fois.

    Je l'aurais bien fait plus tôt (car, après tout, nous n'habitons qu'à 130 km de la mer du Nord), mais le Chéri lui n'apprécie pas particulièrement (et c'est un euphémisme) la côte belge.

    Nous avons donc fait quelques kilomètres de plus pour passer la frontière et satisfaire le Chéri en se promenant sur la digue de Bray-Dunes et non de Coxyde.

    Je savais que la Boulette, curieuse neus (comme on dit chez nous), ne pourrait être que captivée par cette vaste étendue d'eau et de sable qu'elle n'avait jusqu'alors jamais rencontré.

    La Boulette étant matinale, c'est à 9h00 du matin, après 1h30 de route, que nous nous sommes garés dans une des rues parallèles à la digue.

    Nous avons commencé par se promener sur la digue. La Boulette n'a pas mis longtemps à exiger souhaiter sortir de sa poussette afin d'investiguer debout et à 4 pattes les environs par elle-même.

    Bien que pratiquement déserte à cette heure matinale, la digue regorgeait d'attraits pour la Boulette qui, entre les chiens ("wou-wou" dixit la Boulette), les mouettes et les moulins à vents, avait de quoi satisfaire sa curiosité.

    Le Chéri a ensuite emmené la Boulette sur la plage pour lui montrer la mer.

    Marée basse et poussette oblige, je suis restée sur le ponton et les ai regardé s'éloigner vers l'océan.

    De loin, j'ai vu le Chéri poser la Boulette sur un banc de sable, qui, loin d'être impressionnée par le ressac, s'est mise à courir à 4 pattes afin de se rapprocher de la quinzaine de mouettes qui errait tranquillement (du moins jusqu'à ce que la Boulette les rejoigne) à 10 mètres de là.

    Le Chéri est ensuite revenu, une Boulette toute guillerette dans les bras, qui ne savait s'empêcher de pointer du doigts les oiseaux en prononçant des "Oooh" d'excitation.

    Vers 11 heures, nous sommes parti de Bray-Dunes, destination Dunkerque, où nous avons d'abord erré dans le centre ville afin de trouver une terrasse afin de faire dîner la Boulette.

    Le plan était de la faire manger à l'heure habituelle, puis de rejoindre la plage de Dunkerque (Malo-les-Bains) où la Boulette ferait sa sieste dans sa poussette, pause durant laquelle nous pourrions manger tranquillement, nous aussi. 

    Ça, c'était le plan.

    Dans les faits, la Boulette n'a avalé que 3 cuillères de sa panade maison préparée la veille avec amour par le Chéri, et ne s'est jamais endormie, malgré les 45 minutes de promenade sur la digue.

    Oh on voyait bien qu'elle était crevée ; elle ne demandait pas à sortir de sa poussette (pour autant qu'on roulait), et ses yeux dans le vide luttaient pour ne pas se fermer.

    Mais, il n'y à rien eu à faire, la Boulette n'a pas voulu faire de sieste, sans doute trop captivée par l'environnement nouveau que nous lui faisions découvrir. Nous avons fini par nous résoudre (nous étions mort de faim) et nous sommes arrêtés dans un restaurant de plage pour manger du poisson.

    Evidemment, une fois installés, impossible pour la Boulette de rester tranquillement dans sa poussette. Nous avons tenté la chaise haute. Elle y est restée, un peu. Le reste du temps du repas, nous allions, à tour de rôle, le Chéri et moi, promener la Boulette aux abords du restaurant.

    Très intéressée par nos plats, la Boulette a eu le privilège de goûter à de nouvelles choses, qu'elle a semblé beaucoup apprécier, aussi étonnant que ça puisse paraître. Les éperlans frits, ainsi que le quartier de citron accompagnant le plateau de fruits de mer du chéri ont connu un succès fulgurant. A tel point que nous avons du gérer une crise de colère lorsqu'il a fallu l'empêcher d'avaler la peau du citron qu'elle avait l'air de trouver particulièrement savoureuse.

    Soit, le repas de midi n'a pas été de tout repos, mais fût tout de même agréable dans son ensemble, à la fois pour la Boulette (et ses découvertes gustatives), pour le Chéri (qui s'est régalé de coquillages et crustacés en tout genre) et pour moi (qui ai pu jouir du soleil tout en voyant ma famille heureuse).

     Le restant de l'après-midi, nous nous sommes encore promenés, bien que tout espoir de sieste nous ai quitté, puis nous sommes mis à la recherche de vélos de location avec un siège enfant, persuadés que cela allait beaucoup plaire à la Boulette.

    Nous avons finalement trouvé, en fin d'après-midi, au bout de la digue, deux vélos et un siège enfant que nous avons loué pour une petite heure.

    La Boulette solidement attachée dans son siège derrière papa, nous sommes partis, pour la première fois, faire du vélo en famille.

    La Boulette était bien secouée.

    Et il n'en fallait pas moins pour que ma fille se laisse finalement aller au sommeil.

    Je suis un instant retournée quelques mois en arrière, où la seule manière de l'endormir était de rouler en poussette ou en voiture, mais uniquement sur les pavés (hurlements sur les routes plates).

    J'ai souri, retrouvant là ma fille, et nous avons continué à rouler plusieurs kilomètres, avec une Boulette endormie, bercée par les secousses.

    Elle ne s'est réveillée que lorsque nous nous sommes arrêtés pour rendre les vélos, une heure plus tard.

    Nous avons ensuite dégusté une glace, le Chéri et moi, tandis que la Boulette avalait son yaourt, puis sommes partis rejoindre la voiture pour rentrer à Bruxelles, trajet durant lequel la Boulette s'est à nouveau endormie, épuisée par l'air de la mer...

     

    « Bébé voyage : Le sommeil de bébé en vacances - perturbé ?Ça marche ! »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    LC
    Mercredi 26 Juillet 2017 à 11:56

    Quel joli moment! C'est vraiment marrant car je retrouve beaucoup de ma fille dans le tempérament de la tienne: le dynamisme, la curiosité, la détermination. Si j'imagine une escapade à la mer avec ma Bête, ce serait exactement ce genre d'aventure! 

    2
    LC
    Vendredi 28 Juillet 2017 à 12:15

    Soit un simple week-end cet été, soit ça attendra l'été prochain. :-)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :