• The same side

     

     The same side

     

    Au cours de ces derniers longs mois d'essai, j'ai souvent lu et entendu qu'une fois  le test de grossesse positif, la longue attente et les déceptions qui l'accompagne s'éclipsent et partent en fumée comme par enchantement.

    "On oublie tout"

    Je ne sais pas si c'est parce que ça fait seulement une semaine que Jean-Félix s'est installé, ou si c'est parce que je ne réalise pas encore ce qui m'arrive, mais, dans mon cas, je n'oublie rien.

    Ni la peine, ni l'incertitude, ni l'attente.

    Encore moins les larmes, la noirceur et le poids qui ont envahi peu à peu mon cœur et mon corps avec le temps.

    Non. Etre enceinte n'efface rien.

    Et même si je donne naissance à Jean-Félix dans 8 mois et demi, jamais je ne pourrai évoquer sa conception sans que mon estomac se crispe. La douleur et le doute se sont insinués en moi trop profondément pour pouvoir les oublier.

    Jamais je ne pourrai regarder une femme enceinte sans me demander si elle a galéré longtemps pour l'avoir.

    Jamais je ne pourrai plaindre une femme qui s'impatiente au bout de son 2ème mois d'essai infructueux.

    Jamais je ne pourrai rester indifférente face à une femme qui a du passer par la case PMA pour être maman.

    Parce que même si Jean-Félix a fini par se pointer naturellement, au fond, je suis comme elles.

    Je ne suis pas passée de l'autre côté.

    Celui des femmes fertiles pour qui avoir un enfant fait partie de ces choses de la nature.

    Je suis toujours du côté des femmes infertiles. Du côté des galériennes.

    Et je crois que je le resterai toujours, même si je deviens maman.

     

     

     

     

     

    « 667Pourquoi ça a marché »

  • Commentaires

    1
    kikita
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 12:50

    Il est là, ton bébé, mais tu le ne sais pas encore.

    Je veux dire, tu le sais car tu as vu le test, mais tu ne le ressent pas.

    Alors, encore beaucoup d'incertitude, de stress, etc...

    Vivement le moment ou tu auras moins peur que tu ceci ne soit qu'un rêve, la peur de se réveiller... vivement le moment ou tu pourras te dire "ha, en fait, je peux porter la vie" et tu en auras la certitude ^^ Ca fait un bien fou !

    Tu sais, je ne plaindrais jamais non plus les filles qui pleurent au deuxième cycle hein... mais surtout, je sais que je ne tomberais jamais enceinte naturellement. Heeeee oui, jamais. A moins de m'appeler Marie et de recevoir la visite de l'ange lol.

    Pour autant, quand je regarde mon bébé, je me dis "ce n'est pas grave". Et les galères, c'est du passé. Ca veut pas dire qu'il va pas falloir y retourner un jour, si l'envie d'un deuxième...mais faut profiter du moment présent, pas anticiper les galères à venir à peine sortie des galères passées !!

    Vivement le bidou qui s'arrondiiii !!

    Vivement t'entendre te plaindre "c'est trop lourd, j'ai mal au dos, j'ai des poteaux à la place des jambes, j'en ai maaaaaarre' mdr

     

    A bientot !!

    2
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 13:13

    Merci Kikiti pour ce message. C'est vrai que je ne me rends pas encore vraiment compte de sa présence (à part ma poitrine qui gonfle déja). Me dire "ca y est c'est bon il sera là dans 8 mois et demi" j'ai beaucoup de mal.. J'ai peur de la chute dans le cas où ça ne se passerait pas bien..

    Et vivement mes plaintes oui!!! :-)

    3
    Germangirl
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 13:44

    llez Thaila, t'as le droit de te réjouir!! tu l'as mérité!un beau petit bidou t'aidera sûrement :-)

    4
    LC
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 17:50

    Attends de réaliser ma belle! :D Mais je comprends, les essais sans fin marquent à vie.

    5
    Vendredi 4 Septembre 2015 à 15:14

    Oui ça marque en effet...

    Je me réjouis German tu sais, c'est juste que j'ose pas encore hurler de joie de peur de tomber de trèès haut.

    6
    chouchou
    Dimanche 6 Septembre 2015 à 01:57

    j'arrive bientôt à la fin du 1er trimestre et je n'arrive toujours pas à etre sereine... je me réjouis oh oui, je me projette, je commence à lister les achats... mais, mais... j'ai toujours la trouille au bide... au début je me disais "ca ira mieux après l'écho de datation", puis "ca ira mieux apres l'écho officielle du 1er trimestre" et maintenant je me dis "ca ira mieux quand je le sentirai bouger"... mais je pense que ca n'ira que quand j'aurai mon bébé contre moi en bonne santé (et encore, après on doit bien stresser aussi haha !)

    tout ça pour dire qu'on ne peut pas oublier, c'est pas possible... 

    7
    Mardi 8 Septembre 2015 à 11:47

    Merci chouchou. Je suis ravie que tout aille bien pour toi. C'est drôle je me dis exactement la même chose : ça ira mieux après la première écho.. mais effectivement je risque bien de n'être jamais vraiment rassurée..

    8
    Sedyna
    Mercredi 9 Septembre 2015 à 20:29

    C'est un peu comme l'accouchement je pense. On m'a dit "quand tu auras bébé dans les bras, tu oublieras les heures d'avant accouchement". Ben rien du tout, j'ai mis 24h entre la rupture de la poche et la naissance de ma fille, et on aura beau me dire ce qu'on veut, ce que j'ai vécu, je ne l'oublie pas. Mais une chose est sûre : ca s'atténue.... Heureusement sinon on y retourne pas ;) 

    9
    Vendredi 11 Septembre 2015 à 09:18

    Merci Sednya!

    C'est sûr l'accouchement ça ne doit pas être une mince affaire.. Et ça peut être traumatisant si ça se déroule pas top bien.. J'en suis pas encore là.. On verra bien quand ce sera le cas :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :