•  

    Les vacances sont finies.

    La Boulette, le Chéri et moi sommes de retour au bercail, après deux semaines de vacances qui sont passées à une vitesse fulgurante.

    Trop courtes donc, mais intenses.

    Aussi bien pour la Boulette que pour sa maman.

    J'en parlerai sans doute en long et en large dans mes prochains billets, mais si je devais, pour faire court, résumer en quelques mots ces derniers jours, ce serait ceux-ci :

     

    Découvertes

    Émerveillement

    Progrès

    Prise de poids

    Fatigue

    Émotions

    Premières fois

    Chaleur

    Rires

     

     Des moments uniques donc, passés en compagnie de ma Boulette, qui n'est plus la même petite fille à l'arrivée qu'avant notre départ.

     Mon bébé a grandi. De manière aussi fulgurante que sont passé ces 12 jours en dehors de notre appartement.

     La voici qui marche désormais, mais qui, paradoxalement, n'a jamais été aussi proche de moi que depuis qu'elle avance seule sur ses deux jambes. Comme si cette nouvelle capacité l'angoissait un peu, la Boulette semble avoir plus que jamais besoin de sa maman - j'ai un bébé accroché à ma jambe en permanence.

    La Boulette a aussi grandi dans le sens premier du terme. Je le vois à ses vêtements dans lesquels elle semble bien plus à l'étroit qu'avant de partir. Ce qui est certain en tout cas, c'est qu'elle a pris du poids. Cela m'a été confirmé par les puéricultrices de la crèche lors de son retour. Il faut dire que la Boulette a découvert de nouvelles saveurs en vacances qu'elle a particulièrement appréciées (entre autre, les glaces à l'eau et le fromage de brebis).

     Mais ce qui m'a le plus surpris est le développement cognitif que j'ai pu observer durant ces quelques jours.

    Je n'ai plus à faire avec un bébé, mais à une petite fille qui comprend, entend, mémorise, s'exprime, imite et reproduit.

    Ainsi, il est maintenant facile pour la Boulette de désigner dans un livre des images correspondant au mot (simple et qu'elle connait) que je prononce (balle, guitare, coccinelle, vache, canard, pot...).

    Elle n'hésite pas à "nourrir" ses poupées à l'aide d'une cuillère et d'une petite assiette, et me signifie clairement qu'elle aimerait manger seule.

    Dès qu'elle entend un son qui l'interpelle (une voiture, le chant d'un oiseau, le "tut" du micro-ondes), la Boulette positionne son doigt dans son oreille en prononçant un "oh!" de surprise puis un "oh?" interrogatif, me demandant ainsi si j'ai entendu, moi aussi.

    En vacances, la Boulette a également fortement développé son attirance pour les fleurs (et les cailloux). Lors de promenade, il faut donc s'arrêter devant chaque pissenlit et autre mauvaise herbe. Elle a également bien saisi qu'elle ne pouvait pas les toucher sans autorisation, mais bien les sentir. La Boulette s'approche alors de la fleur, la bouche en cul de poule, respire tout en faisant "mmmmmh", ce qui ne manque pas de me faire sourire, à chaque fois.

      Désormais, la Boulette accepte de rester (un peu) dans un caddie. Chaque matin, pour me laisser souffler un peu, le Chéri et son frère partaient faire des courses et emmenaient la Boulette avec eux. Obligée de s'y conformer, la Boulette s'est donc promenée dans un caddie, chaque matin (pour autant qu'elle ai un morceau de pain à grignoter).

     L'attrait de la Boulette pour la danse et la musique ne fait également que croître. Ses livres sonores ont plus que jamais la côte. Dès qu'elle entend une chanson qui lui plait (ses préférées étant sans contestes les comptines des Titounis), la Boulette se dandine, gesticule, tape du pied (pas en rythme, mais c'est déjà pas mal) et "danse" avec ses mains.

    Bref, la Boulette a grandi.

    Au niveau moteur, au niveau cognitif, et au niveau émotionnel.

    Mon bébé ne l'est plus tant que ça (mais hors de question pour moi de l'affirmer tout haut!).

     

     


    2 commentaires
  •  

    Je vous en avait parlé il y a quelques semaines (ici) ; cette année, nous partons en vacances en famille.

    Jolie maison de location avec sa piscine et ses nombreuses chambres, vaste jardin et même des chevaux dans les prairies environnantes pour le plus grand plaisir des enfants (et des grands qui comme moi rêvent de remonter sur un cheval). 

    Et le grand départ, c'est demain !

    Enfin, pour nous (la Boulette et moi) car le Chéri et ses 2 grandes filles sont eux déjà en route puisqu'ils ont préféré la voiture à l'avion.

    La Boulette n'étant pas une grande fan des longues distances sur autoroute, j'ai préféré opter pour un voyage plus court, mais qui promet d'être intense.

    L'avion est en effet une grande première pour la Boulette.

    Même si j'ai hâte de lui montrer le monde de là-haut, je redoute fortement la réaction de ma fille lorsqu'elle se retrouvera contrainte de rester tranquille sur les genoux de sa mère, au moins durant le décollage et l’atterrissage.

    Elle qui ne supporte pas l'immobilisme ni la promiscuité va devoir s'adapter à l'espace réduit d'un petit avion rempli de vacanciers.

    J'ai bien sûr prévu de quoi tenter de l'occuper (quitte à télécharger des vidéos des Titounis sur mon téléphone), mais, connaissant la Boulette, je doute que cela soit suffisant.

    Je me vois donc déjà faire des aller-retours incessants entre les deux extrémités de l'appareil, le tout sous le regard probablement amusé/curieux/agacé (au choix) des passagers ayant eu la malchance d'être assis côté couloir et des hôtesses de l'air.

    Mais qu'importe, il vaut mieux cela à des heures d'hurlements d'ennui en voiture, aussi confortable soit-elle.

    (N'empêche, souhaitez-moi bonne chance silvouplé)

    Soit, mis à part le trajet qui risque d'être sportif autant pour mon dos que pour mes oreilles, les vacances s'annoncent agréables (et surtout méritées).

    Je risque d'être assez peu présente sur le blog ces deux prochaines semaines, mais ne manquerai pas de vous relater toutes les aventures de la Boulette dès notre retour !

     

    Bonnes vacances à tous !!

     

     


    2 commentaires
  •  

     La Boulette a bientôt 14 mois (le temps passe trop viiiite !).

    Depuis plusieurs mois déjà, elle passe son temps debout, à longer les meubles sur lesquels elle trouve appui.

    Il ne restait donc plus qu'une étape pour entrer dans le monde des marcheurs : se lâcher, et se lancer.

    Et c'est chose faite depuis quelques jours, puisque je la surprends régulièrement à lâcher son appui pour en rejoindre un autre, le tout en effectuant un ou deux pas toute seule.

    Il m'arrive aussi de me positionner à 1 mètre d'elle et de lui tendre les bras, l'incitant à me rejoindre.

    Elle tend alors les bras vers mois et "marche" deux pas, avant de s'écrouler en riant dans mes bras.

    Des touts petits pas donc, mais qui, en tant que maman, représentent un grand pas dans son évolution motrice.

     

    Ps : Notez que je ne suis absolument pas pressée que la Boulette gambatte partout... Je cours déjà assez derrière elle alors même qu'elle file à 4 pattes...

     


    1 commentaire
  • Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

     

    Dans quelques jours, nous partons en vacances ! (je vous en avais parlé ici).

    Parce qu'il y a la Boulette, mais aussi 5 autres enfants âgés de 5 à 10 ans, et, je le reconnais, parce que je suis une maman un chouia stressée et prévoyante, j'emporte avec nous une ribambelle de médicaments.

    La Boulette étant un aimant à microbe, je préfère être parée pour toute éventualité !

    Parce que ça peut servir, voici donc ma liste de médicaments pour bébé pour les vacances.

     

     

    1. L'anti-douleur

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

    Pour lutter contre la fièvre, mais aussi contre tout autre douleur de bébé, le célèbre paracétamol, en sirop ou en suppositoire, est le numéro 1 des médicaments à avoir avec soi pendant les vacances.

    (J'emporte également le Nurofen, qui fonctionne bien mieux que le Perdolan chez la Boulette en cas de fièvre).

     

    2. La crème solaire

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

     

    Indispensable à moins que vous n'ayez eu l'idée bizarre de partir en vacances dans un pays pluvieux et froid, la crème solaire est le deuxième indispensable dans la trousse à pharmacie de bébé. Optez toujours pour l'indice maximal (50) ainsi que pour une protection solaire spécifiquement conçue pour les bébés dont la peau est plus sensible et fragile que celle des adultes.

     

     3. Le sérum physiologique

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

    Sous forme de spray nasal ou de dosettes, le sérum physiologique est également un indispensable de la trousse à pharmacie de bébé. Pour nettoyer le nez mais également les yeux de bébé, il est également efficace pour nettoyer les petites plaies.

     

     4. L'antiseptique

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

    En cas de plaie superficielle mais aussi de morsure ou d’égratignure, il est important de désinfecter la peau de bébé afin d'écarter tout risque d'infection. En fonction du type de blessure, vous pouvez protéger ensuite la plaie à l'aide de compresses stériles ou d'un pansement.

     

    5. Contre les moustiques et autres piqûres d'insectes

     

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé                                Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

     

    Rien de plus désagréable, pour les petits comme pour les grands, de se faire piquer par des moustiques ou autres insectes !

    En guise de prévention, optez pour des produits naturels non toxiques et de préférence bio spécifiquement conçus pour les bébés.

    Les appareils à ultrasons sont également efficaces pour repousser les insectes. Certains fonctionnent avec des piles et sont prévus pour pouvoir être transportés (fixé pour la poussette par exemple) afin de protéger bébé lors de promenades à l'extérieur.

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

     

    Si, malgré tout, bébé se fait piquer, soulagez les démangeaisons à l'aide d'une crème tel que le Calmiderm (à partir de 12 mois)

     

    6. Une crème contre les brûlures

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

    Parce qu'un accident est trop vite arrivé, il vaut mieux prévoir une crème apaisante pour une éventuelle brûlure, une irritation ou un coup de soleil.

     

    7. Des antibiotiques

     

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

     

    Sous prescription médicale, les antibiotiques peuvent être d'un grand secours. Pour les enfants tels que la Boulette qui sont particulièrement sensibles aux otites et autres rhino-pharyngites purulentes, mieux vaut anticiper et demander une prescription à votre pédiatre, qui lui-seul jugera de la nécessité de la prise de ces derniers.

     

    8. Un thermomètre

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

    Encore un indispensable à ne surtout pas oublier !

     

     

    8. Un brumisateur

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

     

    Si vous partez dans une région chaude, n'hésitez pas à emporter avec vous un brumisateur afin de rafraîchir régulièrement bébé. En voiture, en balade, à la mer, il sert partout et diminue les risques de déshydratation.

     

    9. Anti-diarrhéique

     

     

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

     

     

     

     

     

     

     

     

    En cas de diarrhée, mieux vaut intervenir rapidement afin d'éviter les risques de déshydratation, surtout chez le nourrisson. Des anti-diarrhéiques tels que le Tasectan sont efficaces. N'hésitez pas non plus à emporter une solution de réhydratation et des probiotiques pour rétablir la flore intestinale comme l'Ors.

     

    10. Contrer le mal des transports

    Vacances en famille : la trousse à pharmacie de bébé

     

    Si votre enfant est sujet au mal des transports, mieux vaut prévoir de quoi le soulager. Différentes huiles essentielles ont fait leurs preuves dans ce domaine, tout comme certains sirops vendus en pharmacie.

     

    11. Bleus et bosses

    Vacances et trousse à pharmacie : les médicaments indispensables pour partir avec bébé

    Anticipez les chutes et ayez toujours une crème contre les hématomes, comme les crèmes à base d'arnica qui apaiseront bébé.

     

     

    Pour compléter la série, j'emporte également avec moi une pince à épiler, des petits ciseaux à bouts ronds ainsi qu'une crème contre les irritations du siège à base de zinc.

    Et bien sûr, tout le nécessaire pour effectuer les soins quotidiens : shampoing, crème lavante, brosse à cheveux, coupe ongles, cotons...

     

     


    votre commentaire
  • Des qualificatifs qui lui vont bien

     

     Je ne m'attendais pas à toi, ma Boulette.

    Dès le début, tu m'as surprise, par bien des aspects.

     

    Tu n'es pas le bébé que je m'étais imaginé avoir, alors que tu étais dans mon ventre, et même avant cela.

    Tu en est en fait, le strict opposé.

     

    Tu m'as déboussolée,

    m'obligeant à revoir mes projections et mes perspectives, 

    me rappelant, à ta façon, que tu étais une petite personne à part entière,

    qui n'était ni mon double ni celui de ton papa.

     

    Un bébé dynamique,

    très intelligent et curieux.

    Un bébé débordant d'énergie,

    au caractère bien tranché.

    Un bébé têtu,

    qui sait ce qu'il veut et ne veut pas.

    Un bébé sensible,

    affectueux et sociable.

    Un bébé drôle,

    qui rit et fait rire ceux qui l'entourent.

    Un bébé impatient,

    brusque et bouillonnant de fougue.

    Un bébé avide de faire de nouvelles découvertes,

    qui ne supporte pas de rester calme et immobile ne serait-ce qu'une seconde.

    Un bébé très attentif au monde qui l'entoure.

     

    Ces particularités font de toi un bébé certes fatigant,

    mais tellement attachant.

    Tu es si spéciale. 

    Hors du commun.

    Tu attires les regards, les questionnements, les réflexions.

     

    Tu n'est pas le bébé calme, doux et patient que je m’imaginais avoir.

    Tu es bien mieux que ça.

    Tu es ma fierté.

    Tu es ma vie.

    Et pour rien au monde, je ne t'échangerais contre le bébé de mon imagination.

     

     


    votre commentaire