• Les goûts de la Boulette

     

     Comme chaque enfant (et adulte) sur cette terre, la Boulette adore, aime et n'aime pas.

    Et, comme depuis qu'elle est toute petite, elle ne fait pas les choses à moitié, et sait très bien comment manifester ses préférences...

     

    La Boulette aime manger.

    Oui, mais pas n'importe quoi non plus.

    Ainsi, les champignons et les haricots (si et seulement s'ils sont cuits à l'eau) rencontrent un franc succès.

    Les poireaux et les carottes en revanche ne font pas partie de son top 10.

    Plus viande que poisson, la Boulette se laisse cependant parfois tenter par un peu de saumon fumé.

    Alors que le riz est recraché aussitôt en bouche, les pâtes elles pourraient être servies à chaque repas sans modération.

    En dessert (ou pour le goûter, ou même en en-cas...), les compotes conservent toujours la pole position. Les fruits en morceaux rencontrent quant à eux de moins en moins de succès... Si quelques raisins ou morceaux de mangue ou de kaki sont parfois tolérés, la traditionnelle banane semble aussi répugnante pour la Boulette que le foie de veau pour sa mère.

    Les biscuits  peu sucrés spécialement conçus pour les petits sont également bien acceptés, bien que la Boulette préfère largement mordre dans une barre de Léo.

    Bonne mangeuse (surtout à la crèche), la Boulette a cependant ses petites exigences à la maison et est capable de repousser violemment son assiette (par terre, c'est plus fun) lorsque le menu ne lui convient pas ou lorsqu'elle n'a plus faim.

    Impossible bien évidemment de lui faire avaler quelque chose qu'elle n'a pas décidé de manger (et ce malgré mes tentatives désespérées consistant à la distraire tout en lui enfournant une cuillère dans la bouche).

    La Boulette recrache sans une once de gêne, tout en secouant la tête de droite à gauche avec une mine dégoûtée, parfois en criant "nooooon" (comme si elle n'avait pas été assez claire).

     Mais, quand elle a faim, pas besoin d'un décodeur.

    Soit la Boulette se rend directement devant "son" armoire qu'elle ouvre afin de se servir dans son paquet de céréales soufflées (elle se rend également dans l'armoire d'en face chercher un petit bol en plastique histoire d'y verser ses petites céréales en forme d'étoiles - si petite et déjà si organisée - NB : Penser à lui apprendre à demander à maman avant de se servir seule) , soit la Boulette se pend à sa chaise haute comme un primate tout en gémissant haut et fort sa frustration d'avoir l'estomac vide.

    Dans ces cas-là, mieux vaut avoir un repas prêt sous la main histoire d'éviter d'avoir les oreilles qui saignent. Car oui, une Boulette qui a faim ne patiente pas et continue de gémir tant qu'on ne lui présente pas une assiette bien remplie.

     A 20 mois, la Boulette ne mange toujours pas à table avec nous.

    Pour la simple et bonne raison que son rythme est différent du notre et que, nous adapter à ses horaires est purement utopique en terme de temps de préparation des repas.

    Nous attendons donc que ses horaires se régulent un peu (la Boulette mange vers 18h, se couche vers 19h30) pour la faire manger un peu plus tard, et donc avec nous, du moins le soir.

    En attendant, la Boulette mange donc sur sa petite chaise haute, avec maman qui joue les imbéciles afin qu'elle accepte d'y rester le temps de finir son assiette...

     

     

     


    votre commentaire
  • Les bonnes résolutions de 2018

     

     

    Beaucoup d'entres-nous prennent, au début de chaque année, des bonnes résolutions (qui  deviennent généralement caduques dès la moitié du mois de janvier - et j'en fait partie).

    Plutôt que de bonnes résolutions pour cette année 2018, je parlerais donc plutôt de projets, d'envies et d'objectifs que je tenterai d'atteindre au mieux.

     

    La première, et pas des moindres... L'achat d'une maison !

    A 31 ans et des poussières, il est grand temps de (tenter) de devenir propriétaire et de cesser de cramer mensuellement un tas de fric afin de payer un loyer trop cher.

    Le Chéri et moi donc, allons tout mettre en oeuvre pour trouver une maison abordable (car nous n'avons toujours pas gagner le Jackpot à l'Euromillions), disposant de 4 chambres (car même si je n'ai qu'un enfant, le Chéri lui en a 3), entièrement rénovée (car nous ne sommes pas bricoleurs) et pas trop loin du sud de Bruxelles (car nous ne tenons pas à faire encore plus de km pour rejoindre le travail et les écoles des enfants).

    Exigence et utopie ? Sans doute un peu.

    Mais qui ne tente rien n'a rien.

    Avec l'aide de nos généreux parents, nous nous sommes donc fixés comme objectif de trouver la perle rare et payer (enfin) pour un logement qui finira par nous appartenir (avant l'âge de la retraite, on espère).

     

    Le second grand événement qui aura lieu cette année (et ce qu'on soit propriétaire ou non), sera l'entrée de la Boulette à la maternelle...

    2 ans en mai, soit, normalement, une entrée prévue à la fin de l'année.

    Bien que cette grande étape (que vivent tous les enfants et les parents, j'en ai bien conscience hein) n'est pas un objectif en soi, je tiens à la préparer le mieux possible.

    Comme chaque parent, je veux le meilleur pour ma fille, et ferai mon maximum pour que cette entrée se fasse dans les meilleurs conditions possibles pour elle.

     

     Enfin, un dernier projet, qui est plutôt une attitude que je tiens à adopter, est de profiter un maximum de la Boulette que je ne pourrai bientôt plus considérer comme mon bébé, mais comme ma petite fille.

    J'observe et réalise avec stupéfaction, chaque jour un peu plus, à quel point la Boulette comprend tout, reproduit avec minutie, apprend à vitesse grand V... A quel point elle grandit vite.

    Je ne veux pas me retrouver dans 10 ans et regarder en arrière en me disant "si seulement... j'avais passé plus de temps avec elle à cet âge-là" ou "si seulement j'avais mieux profité de tous ces instants magiques" ou encore "si seulement j'avais été plus patiente ou moins égoïste".

    Même si je sais que le temps passe trop vite, et qu'il m'arrivera plus tard d'être nostalgique en repensant cette époque où la Boulette disait ses premiers mots, je ne veux avoir aucun regret.

    Sans pour autant vouloir être une maman parfaite, je ferai mon maximum, en cette année 2018, pour être une maman attentionnée, présente, aimante et patiente.

     

    Et vous, quels sont vos bonnes résolutions pour 2018 ?


    votre commentaire
  •  

     

    Lorsque j'étais enfant, les fêtes de fin d'année étaient synonymes de magie.

    La beauté des guirlandes et des illuminations qui fleurissent dans les rues, la joie de décorer le sapin, les balades au marché de Noël, les réunions de famille et l'excitation de déballer ses cadeaux... 

    Cette ambiance féerique s'est peu à peu altérée alors que je rentrais dans le monde adulte.

    Si elles restaient un plaisir, les fêtes avaient perdu de leur magie.

    Cette année, pour la première fois depuis 20 ans, je l'ai retrouvée à travers les yeux pétillants de ma fille alors qu'elle découvrait le sapin installé dans le salon.

    Quelle joie, à nouveau, de décorer ses branches de boules rouges et brillantes !

    Quel plaisir d'observer cette magie opérer à nouveau sur ce petit être aux yeux écarquillés devant les guirlandes lumineuses !

    Pendant ces quelques jours, je suis retombée en enfance.

    J'ai ressenti à nouveau cette excitation, retrouvé ces sensations de joie et de magie grâce à ma fille qui les découvrait pour la première fois.

     

     Merci ma Boulette.

     


    1 commentaire
  • Idées cadeaux bébé 20 mois : Vous avez dit gâtée ??

     

    Que ce soit pour Noël, la Saint-Nicolas ou un anniversaire, il faut parfois se creuses les méninges pour trouver le cadeau idéal pour son enfant (ou celui d'un autre, d'ailleurs).

    Première difficulté : trouver un cadeau qu'il n'a pas déjà (oui parce qu'il faut bien l'avouer, on aime les gâter tout au long de l'année).

    Deuxième difficulté : trouver un cadeau susceptible de lui plaire (à lui, pas à nous).

    Troisième difficulté : ne pas se ruiner au passage (ça se complique).

    Bref, pas simple.

    La Boulette a 20 mois. C'est son premier Noël (plus ou moins) "conscient". Pour l'occasion, je l'avoue, nous l'avons particulièrement gâtée. Petit récap' des cadeaux qui se trouveront sous le sapin cette année (et si ça peut vous donner des idées... Tant mieux!).

     

     

    Les billes de laçage

    Billes de laçage cadeau pour bébé 20 mois   

    Description : Des perles en bois colorée et deux lacets afin de les enfiler.

    Les + : Travaille la coordination mains/yeux et les aptitudes motrices de précision.

    Age : à partir de 3 ans (sur le papier) - Mais à 2 ans,  ça les éclate aussi !

    Prix : +/- 15€

     

     

    Des livres et encore des livres !

    Idées cadeaux bébé 18-24 mois : Vous avez dit gâtée ??

    Description : ici c'est Tchoupi, mais Petit Ours Brun et les livres sonores connaissent également un succès fulgurant !

    Les + : découverte de nouveaux mots, maîtrise de l'espace/temps, structure de la pensée, développe les capacités d'attention...

    Age : de 0 à 3 ans (pour les Tchoupi)

    Prix : A partir de 5,70€

     

     

     

    Jeux d'imitation

     Idées cadeaux bébé 18-24 mois : Vous avez dit gâtée?Description : la célèbre cuisine en miniature (ou dînette) pour faire semblant de cuisiner comme les grands !

    Les + : Les jeux de rôle développent l'imaginaire, amusent et développent la capacité de création. Ils permettent aussi à l'enfant d'apprendre à jouer seul.

    Age : + 3 ans (en théorie) - Certains enfant cependant y jouent dès l'âge de 2 ans.

    Prix :  A partir de 25 € (79 € pour la suédoise).

     

     Tortue tourni Pop'Balles

    Idées cadeaux bébé 18-24 mois : Vous avez dit gâtée?

     

    Description : tortue motorisée et interactive qui expulse les billes.

    Les + : stimulation du sens auditif, développement de la motricité fine et globale

    Age : de 9 à 36 mois

    Prix : 39,99€

     

     

    Peluches et poupées

    Idées cadeaux bébé 18-24 mois : Vous avez dit gâtée?

    Description : petit ours brun plus vrai que nature ! La Boulette est fan de "Cra-cra". Laissez-vous guider par leur préférence !

    Les + : Doux à toucher et à câliner, une peluche ou une poupée constitue un compagnon fidèle.

     Age : 1 an et +

    Prix : 21 €

     

     

     

     

     

     

     

    L'Aqua Doodle


    Idées cadeaux bébé 18-24 mois : Vous avez dit gâtée? 

    Description : Dessiner sur un tapis à l'aide d'un feutre à eau. Les dessins s'effacent d'eux-mêmes après quelques minutes. Hyper pratique, et surtout aucun risque de tâche même en cas de dépassement !

    Les + : Développe la motricité fine et la créativité

    Age : 18 mois et +

    Prix : A partir de 19,99€

     


    3 commentaires
  • Des nouvelles avant les fêtes !

     

     Vous pensiez probablement que je vous avais oublié et que je ne reviendrais jamais.

    Mais non !

    Je manque cruellement de temps, mais en aucun cas je ne manque de mots, ni d'envie de les écrire ici.

    Il me faudrait des dizaines d'articles pour résumer ces dernières semaines, mais comme, encore une fois, je n'ai que très peu de temps devant moi, je vais me contenter de faire court.

     Je vous avais quitté alors que la Boulette se réveillait aux aurores depuis quelques jours...

    Malheureusement pour moi, ça a duré (et dure toujours, même s'il y a un mieux) durant plusieurs semaines (7 si je compte bien), faisant de moi une mère épuisée (et donc à cran).

    Des dents sont sorties, d'autres ne vont pas tarder (je sens la pointe d'une canine lorsque j'arrive à passer mon index sur la gencive inférieure de la Boulette qui, comme à son habitude, proteste avec véhémence).

    La Boulette nous a également fait une bonne rhino-pharyngite (sa maladie fétiche - vaut mieux ça qu'une gastro non ?).

    Si vous omettez le nez coulant en permanence, c'était le premier virus depuis début avril, ce qui, vous le reconnaîtrez, est un véritable succès.

    J'ai donc accueilli cette rhino avec philosophie et fatalisme ("Fallait quand même bien qu'elle se chope un truc avant la fin de l'année").

     

     A part les bobos et les problèmes de sommeil (qui bien que banals sont des sujets on ne peut plus importants pour le bien-être maternel et donc familial !), la Boulette grandit, bien sûr.

    Dans une dizaine de jours, elle fêter ses 20 mois.

    20 mois !

    Le temps file, toujours et encore plus vite.

    La Boulette ne marche plus. Elle court.

    La Boulette baragouine toujours non stop. Mais elle comme,ce à dire de véritables mots, aussi. Et à répondre à nos questions.

    Le célébrissime "Non", évidemment, lorsque je lui demande "On va changer la couche ?", "On va prendre le bain?" ou encore "On va à la petite école?".

    Mais aussi des petits mots comme "encore", "regarde", "bébé", "Pluto" (oui le chien de Mickey), "bibi" (pour le biberon), "gourou" (pour Kangourou), "cagot" (pour escargot), "i peu" (pour "il pleut")...

    La Boulette a également développé une grande passion pour Petit ours brun (appelé "Cra-cra", ne me demandez pas pourquoi) et l'âne Trotro (au moins, on sait quoi lui acheter pour Noël).

    Les livres ont également la côte.

    Il s'agit du seul "jeu" qui parvient à la maintenir calme, attentive et occupée jusqu'à 45 minutes (si bien sûr je lis avec elle).

    Cette affection particulière pour les livres enrichit considérablement son vocabulaire. La Boulette est en effet capable de reconnaître et de pointer du doigt plus d'une centaine d'images correspondant au mot prononcé, des plus adaptés à son âge (lapin, cochon, hérisson, lune, père Noël) aux plus étonnants (ski, guirlande, grue, portefeuille, kangourou...).

     

    Je vous avais également parlé il y a quelques semaines de son entrée au prégardiennat (c'était ici).

    Il lui a fallu quelques temps, mais elle commence doucement à s'y adapter.

    Les pleures de désespoir lorsqu'on l'y laisse le matin se font plus rares, et malgré quelques chutes parce qu'elle ne sait pas rester tranquillement assise sur une chaise "de grand" ou parce qu'elle suit les puéricultrices partout quitte à se coincer les doigts dans une porte, je pense pouvoir dire que ça y est, le prégardiennat n'est plus synonyme de l'enfer (pour elle, comme pour moi).

     

    Quant à moi, j'ai soufflé il y a peu mes 31 bougies.

    Grâce au chéri (et à ma belle-mère qui a accepté de garde la Boulette pour la nuit), j'ai pu profiter d'un massage corporel on ne peut plus relaxant dans le Spa d'un hôtel de charme, d'un bon resto en amoureux et enfin (et surtout) d'une longue nuit réparatrice sans réveils nocturnes ni trop matinaux.

    Une belle parenthèse salvatrice avant les fêtes qui approchent à grand pas (fêtes pour lesquelles je me suis ruinée, en passant).

    Le sapin est prêt, décoré par maman et la Boulette.

    Les cadeaux sont emballés (et plus ou moins bien planqués pour que la Boulette ne les trouve pas).

    Le menu de Noël est prévu.

    Bref, il ne reste plus qu'à se réunir en famille pour célébrer cette belle fête de fin d'année.

     

    A tous et à toutes, je vous souhaite déjà de joyeuses fêtes ainsi qu'une merveilleuse année 2018.

    Profitez de vos proches, de votre famille et de vos bébés.

    Et prenez soin de vous.

     

     


    votre commentaire